google maps :
perdu sur le campus ? tu pourras trouver une carte ici, pour t'aider à te repérer !

happy hour :
de 1h à 5h, les rps postés comptent doublent ! faites vous plaisir, nos petits insomniaques préférés.

ultimate list :
vous vous êtes toujours demandé quel pnj était pris à quel moment, avec qui ? vous avez la liste des rps pnj en cours ici, désormais.

aller en hautaller en bas

Steak Chivers
Arrivée : 09/09/2018
Messages : 95
Avatar : ling yao ─ fma.
Crédits : bâton ;)
Logement : une chambre de bonne au centre ville, parfois écrasé contre les meubles par lavio le géant ("pourquoi tu peux pas rester chez Ether, il a un logement plus grand!")
Occupation : facteur.
Date de naissance : 21/12/1997
Age : 21
hi welcome to chili's ─ avec Solvig la tarée. AptArtisticEkaltadeta-size_restricted
Couleur : #ffdf47
Thèmes : Combat contre Rumpel ─ Paper Mario
Mercantîle ─ Wind Waker
Hisoka Theme ─ Hunter x Hunter
Reverie ─ Persona 4
Loyal Follower ─ Jojo's Bizarre Adventure Pt. 4
Pts : 209
vapote partout ⤖ se réveille toujours avec des bleus, sans pouvoir les expliquer ⤖ a peur du noir, a des étoiles fluos sur son plafond ⤖ presque tout le temps malade car il ne peut pas toujours payer le chauffage ⤖ très fleur bleue ⤖ chante souvent en yaourt.

hi welcome to chili's ─ avec Solvig la tarée. Tumblr_inline_pdqxkjOyda1uop4l5_540

Voir le profil de l'utilisateurhttp://ojisatsu.forumactif.com/t239-j-ai-faim-steak#1953http://ojisatsu.forumactif.com/t240-allez-paie-moi-a-manger-dis-steak#1981http://ojisatsu.forumactif.com/t259-on-s-est-fait-une-bouffe-steak#2367http://ojisatsu.forumactif.com/t243-les-votes-du-boloss-affame#2018

hi welcome to chili's ─ avec Solvig la tarée. Empty hi welcome to chili's ─ avec Solvig la tarée.

le Jeu 13 Sep - 18:36
Visiblement, Steak n'avait pas très envie de garder son boulot. Il était surtout de mauvaise humeur, pour une fois. Il avait failli louper son réveil et avait du sauter encore une fois le petit déjeuner (comme s'il avait quoi que ce soit dans ses placards pour déjeuner), et avait du pousser son colocataire forcé qui semblait prendre un malin plaisir à squatter son appartement minuscule et à prélasser son mètre 80 dans le plus profond des sommeils pile au moment où il devait courir partout et essayer de recouvrir entièrement son corps de vêtements pour partir travailler. Même pas le temps de fumer un peu en fixant la rue avec les yeux dans le vague, à peine assez de minutes pour paniquer et lâcher quelques insultes vers la forme endormie avant de claquer la porte avec beaucoup plus de force que nécessaire.

Par chance, il avait fini par trouver des vêtements qui ne provoqueraient pas d'éclats de rire de la part de ses collègues. Alors il pédale, vite, vite, pas le temps d'apprécier la ville endormie alors que le soleil ne s'est toujours pas levé, pas même le temps de jeter un coup d’œil en passant devant la maison où le gros chat blanc se couche toujours devant le portail.

Une fois son uniforme enfilé, le jeune facteur récupère le courrier de sa tournée et part livrer les nombreuses lettres qui alourdissent les sacoches accrochées à son vélo. Il n'a pas trop de courrier aujourd'hui alors il peut se permettre d'aller à une allure plus tranquille que d'habitude, un changement bienvenu après la course poursuite qu'était son réveil. C'est le moment parfait pour souffler.

Il décide même de faire une légère entorse et de passer par le parc du centre ville, ce qui est techniquement un raccourci, sauf qu'il décide de garder la même allure détendue pour lui mais tout de même rapide pour ceux qui font du vélo une fois tous les 4 mois. A cette heure, alors que le soleil n'était même pas totalement levé, le parc aux oiseaux était désert : un pur délice pour Steak, si habitué aux klaxons des conducteurs énervés de le voir en plein milieu de la route.

N'étant plus à une entorse près, il sort de sa poche sa cigarette électronique, qu'il avait "subtilement" glissée dans sa veste au moment où ses collègues quittaient le vestiaire. Il se prendrait surement une retenue salée sur son salaire si quelqu'un le voyait et faisait remonter l'information à son chef, alors dieu merci, il était seul dans ce joli parc, encore calme, les oiseaux attendant les rayons du soleil pour chanter.

sauf que... il n'était pas seul.

Une fille aux cheveux rose pâle est accroupie, penchée, observant quelque chose. Ce n'est pas très dur de la remarquer, vu qu'elle est la seule autre personne dans le parc. Intrigué et visiblement pas très attaché à l'idée de garder son travail, il s'approche d'elle et ralentit, remarquant... du sang. Elle est totalement en train de charcuter quelque chose, ouais. C'est pas très beau à voir. Incapable de se retenir, Steak interpelle l'inconnue. Il n'est pas encore très près alors il hausse la voix.

─ on se croirait dans un film d'horreur, c'est bien foutu ! j'ai même la boule au ventre, les paumes qui suintent et l'envie de courir très loin.

Il reprend une bouffée, se rapproche un peu et s'arrête.

─ sans déconner, tu fous quoi ?
Solvig Niilström
Arrivée : 27/08/2018
Messages : 67
Avatar : Crona - Soul Eater
Avatar réel : /
Logement : Le chat noir
Cursus : Biologie
Occupation : Employée au Supershop
Date de naissance : 10/11/1994
Age : 24
Couleur : #008000
Thèmes : (attention vas y avoir du métal les cocos)
Dope - Take youre best shot
Tool - Schism
SOAD - Aerials
Foo fighters - The Pretender
Pts : 277
Pouet
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ojisatsu.forumactif.com/t101-la-science-c-est-la-vie-solvhttp://ojisatsu.forumactif.com/t103-tiens-mon-scalpel-solvighttp://ojisatsu.forumactif.com/t104-le-temps-c-est-un-concept-solvig

hi welcome to chili's ─ avec Solvig la tarée. Empty Re: hi welcome to chili's ─ avec Solvig la tarée.

le Jeu 20 Sep - 21:21
La journée, enfin plutôt la nuit de Solvig avait été … passable dirons nous. Solvig s'était couchée assez tôt en espérant pouvoir trouver des réponses à ses interrogations du moment. Qu'est ce qu'elle allait faire après ses études ? Est ce qu'elle allait vraiment pouvoir trouver un avenir qui lui plairait ? Ou allait elle continuer de découper pour le plaisir pour finir par être internée ? Et pourquoi diable les moustiques existent ? Des questions existentielles. Mais la nuit fut longue et Solvig ne trouva pas comment dormir. Elle tournait et virait dans son lit au matelas si peu confortable. Il fallait dire que le sommier donnait l'impression d'avoir été construit avec une vieille palette de bois. Ce n'était pas très confort, confort tout ça.

Bref, en milieu de matinée, parce que 3 heure c'est en milieu de matinée pour Solvig, notre scientifique psychopathe en herbe s'était levée, avait emmenée deux trois affaires et était partie se promener dans la ville. La ville endormie, ça n'a pas de prix. Pas un bruit dérangeant. Du calme plat, pas de donneur de prospectus dans la rue, ou de vieille qui râle parce que son chien va plus vite qu'elle. Rien.

Elle arriva vers le parc aux oiseaux. Les grilles étaient ouvertes. Les avait elle déjà vues fermées ? Pas dans ses souvenirs. Alors elle y entra calmement. La dernière fois qu'elle était venue, elle avait explosé un pigeon avec un gros caillou. Son cerveau avait légèrement grillé cette fois ci. Heureusement pour elle, il était revenu à son état normal désormais.

Et … elle tomba devant une occasion rare de contempler un certain quelque chose. Un de ces fameux oiseau exotique. Un oiseau qui avait du rencontrer de manière violente un ou plusieurs chats. Alors elle s'était assise par terre et, avec un bâton, trifouillait les intestins de ce truc. Elle sortait son artillerie habituelle. Un carnet et son crayon pour dessiner ou noter des trucs, un bout de règle en ferraille pour tout mesurer, un scalpel parce que découper c'est la vie, et son vieil appareil photo pour tout garder en mémoire. Oui parce que découper du rat ou du pigeon, ça va bien cinq minutes, là elle avait l'occasion d'examiner un vrai gros oiseau sans commettre d'illégalité. Parce que bon, elle l'avait pas tué le truc. C'est un félin violent. Donc c'est bon, on est bon !

Après avoir dessiner la carcasse entière avec plus ou moins de justesse et avoir mis toutes les mesures possibles et imaginables. Ensuite elle s'attaqua à observer ce qu'il y avait en dessous. Alors avec ses petits gants elle souleva délicatement deux trois organes qui avaient été salement amochés par les attaquants. Une heure après le début de son travail, le chemin du parc ressemblait à une table d'autopsie. Tout était parfaitement mis de côté, détaché soigneusement du reste pour observer un peu plus le fond de ce qui devait être anciennement un paon.

Ça pouvait semblait un peu étrange à première vue. Bon ça l'était mais qui pouvait bien passer à une heure pareille dans un des nombreux chemins du parc ?

─ on se croirait dans un film d'horreur, c'est bien foutu ! j'ai même la boule au ventre, les paumes qui suintent et l'envie de courir très loin.

On appelle cela une erreur de calcul. Mince, finalement il y avait bien des gens qui venaient dans le coin à des heures pas possible.

─ sans déconner, tu fous quoi ?

Solvig hésita à répondre. Parce que bon, là elle devait passer pour la folle à enfermer d'urgence et … elle n'avait pas envie d'être urgemment enfermée dans un coin.

« Bah ça s'voit non ? J'découpe ce piaf. »

Bonjour … gentillesse … délicatesse … subtilité … rassurante … tout ce que cette phrase n'était pas en vérité. Solvig avait ce franc parlé et cette façon de dire les choses assez … déroutante quand on voyait ce qu'elle faisait. Elle regarda son oiseau puis l'inconnu qui ne semblait pas très rassuré de la voir faire ça.

« T'inquiète, j'suis en bio. »

Bon au fond ça justifiait pas grand chose mais bon disons que ça donnait un peu de contexte à la chose.
Steak Chivers
Arrivée : 09/09/2018
Messages : 95
Avatar : ling yao ─ fma.
Crédits : bâton ;)
Logement : une chambre de bonne au centre ville, parfois écrasé contre les meubles par lavio le géant ("pourquoi tu peux pas rester chez Ether, il a un logement plus grand!")
Occupation : facteur.
Date de naissance : 21/12/1997
Age : 21
hi welcome to chili's ─ avec Solvig la tarée. AptArtisticEkaltadeta-size_restricted
Couleur : #ffdf47
Thèmes : Combat contre Rumpel ─ Paper Mario
Mercantîle ─ Wind Waker
Hisoka Theme ─ Hunter x Hunter
Reverie ─ Persona 4
Loyal Follower ─ Jojo's Bizarre Adventure Pt. 4
Pts : 209
vapote partout ⤖ se réveille toujours avec des bleus, sans pouvoir les expliquer ⤖ a peur du noir, a des étoiles fluos sur son plafond ⤖ presque tout le temps malade car il ne peut pas toujours payer le chauffage ⤖ très fleur bleue ⤖ chante souvent en yaourt.

hi welcome to chili's ─ avec Solvig la tarée. Tumblr_inline_pdqxkjOyda1uop4l5_540

Voir le profil de l'utilisateurhttp://ojisatsu.forumactif.com/t239-j-ai-faim-steak#1953http://ojisatsu.forumactif.com/t240-allez-paie-moi-a-manger-dis-steak#1981http://ojisatsu.forumactif.com/t259-on-s-est-fait-une-bouffe-steak#2367http://ojisatsu.forumactif.com/t243-les-votes-du-boloss-affame#2018

hi welcome to chili's ─ avec Solvig la tarée. Empty Re: hi welcome to chili's ─ avec Solvig la tarée.

le Ven 2 Nov - 15:55
Il se sent pas en sécurité, le Steak, on va pas se mentir. Il a l'impression d'être dans un film d'horreur. Vous savez, la scène où l'un des personnages découvre le tueur et reste devant alors que vous, vous lui hurlez à travers l'écran de partir en courant. Il le fait souvent, d'ailleurs, se se dire que ce ne sont que des cons, bien enfoncé dans son canap' avec ses amis. Sauf que là, quand il se retrouve dans cette situation en vrai, ben... Il reste. il s'approche, même ! Alors qu'il pourrait très bien, je ne sais pas, partir en courant ? Mieux, en pédalant ! Il a un vélo, ça va plus vite, et le tueur du film de ce matin est à pied ! C'est le rêve, mais nan, il plisse les yeux pour être sûr de ne pas halluciner et il finit par mettre la béquille de son vélo et fait quelques pas.

En plus, la fille lui répond comme si c'était la chose la plus normale du monde d'ouvrir un oiseau à cette heure ci et dans ce contexte. Et il fait quoi, ce con de facteur ? Il hoche la tête ! Ok, bon, tout va bien, si tu tiens pas à ta vie, continue comme ça, mon grand. Il ne se sentait pas franchement mieux mais elle avait fourni une réponse presque logique à son problème, alors ça allait un peu mieux. Il était sûr d'une chose : vu les choses qu'il pourrait dire sur elle, elle n'allait certainement pas le dénoncer à son chef de passer par des endroits interdits et de fumer pendant ses heures de travail. C'est fou d'être plus préoccupé par la perte de son boulot que la perte de sa vie, mais bon, ouf, on va dire.

Comme si l'inconnue sentait que son excuse était un peu plus légère que la brise matinale qui ébouriffait à peine les cheveux de Steak, hâtivement arrangés en une queue de cheval, elle lui fournit une explication plus approfondie. En cinq mots, elle étudie la biologie, donc pas de panique, non seulement elle charcute un oiseau mais en plus elle le fait en toute connaissance de cause et en pouvait nommer chaque organe ! Ouais, tout va bien. Sauf que le minus ne réagit pas forcément plus que ça. Il panique un peu, au fond, mais pas assez pour bouger. Il reste planté là.

─ ... ah ok, super. finit-il par dire, avec un ton loin d'être enjoué. Il répondait plutôt comme lorsque l'on doit faire un compliment à un enfant qui vient de faire un dessin moche ou qui vous annonce qu'il veut être dresseur de dinosaures.

Il ne sait pas vraiment quoi faire, après tout, les oiseaux sont plus au moins sauvages mais ils font partie du parc, non ? Est-ce qu'il n'y a pas une sorte d'amende, dans ce genre de cas ?

─ je, heu, je sais pas trop quoi faire. les oiseaux appartiennent à la municipalité, nan ? au zoo ? je t'avoue que j'en sais rien et je suis pas du genre à balancer mais... tu devrais pas les tuer ?

Maintenant, espérons qu'elle n'ai pas envie de le tuer pour supprimer le seul témoin de la scène. Quoique, un cadavre de volatile, c'est plus simple à planquer qu'un cadavre de facteur, aussi petit soit-il, non ? Heureusement pour lui, il est assez facile à acheter, juste un peu de nourriture. Si elle est du genre à réduire au silence ses témoins autrement que par le scalpel, ça devrait aller, nan ?


(désolé chaton pour le retard... j'espère que ça te va).
Solvig Niilström
Arrivée : 27/08/2018
Messages : 67
Avatar : Crona - Soul Eater
Avatar réel : /
Logement : Le chat noir
Cursus : Biologie
Occupation : Employée au Supershop
Date de naissance : 10/11/1994
Age : 24
Couleur : #008000
Thèmes : (attention vas y avoir du métal les cocos)
Dope - Take youre best shot
Tool - Schism
SOAD - Aerials
Foo fighters - The Pretender
Pts : 277
Pouet
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ojisatsu.forumactif.com/t101-la-science-c-est-la-vie-solvhttp://ojisatsu.forumactif.com/t103-tiens-mon-scalpel-solvighttp://ojisatsu.forumactif.com/t104-le-temps-c-est-un-concept-solvig

hi welcome to chili's ─ avec Solvig la tarée. Empty Re: hi welcome to chili's ─ avec Solvig la tarée.

le Dim 2 Déc - 14:18
Solvig comprenait que l'inconnu était légèrement peu à l'aise avec le fait de la voir, les gants en caoutchouc sur les mains, un scalpel dans l'une, un foie dans l'autre et un non intérêt pour le dégueulasse du truc. Deux solutions s'offraient à elle, jouer le truc comme si elle était un tueur en série avec de sérieuses envies de le dépecer lui aussi ou alors lui faire comprendre que c'était une erreur de jugement. Après ça dépendait de ce qu'elle voulait pour son avenir : le finir en tôle ou chez elle.

─ je, heu, je sais pas trop quoi faire. les oiseaux appartiennent à la municipalité, nan ? au zoo ? je t'avoue que j'en sais rien et je suis pas du genre à balancer mais... tu devrais pas les tuer ?

Il y eut un instant de réflexion. Un instant qui pouvait paraître très long avec un silence un peu pesant même. Comment ça tuer les oiseaux du parc ? Non mais non. Solvig avait peut être de curieuses façons d'étudier mais tout était dans la pure légalité ... enfin presque. En voyant le facteur prêt à se tailler en courant comme s'il avait vu un montre, son cerveau finit par se rallumer pour remettre deux trois choses au clair.

« Hein ? Ah non mais j'ai rien fait, j'l'ai trouvé par terre tout à l'heure. »

Elle aurait pu s'arrêter là, ça aurait suffit comme explication. En expliquant simplement qu'elle profitait du fait de l'avoir croisé dans ce cas là, elle voulait simplement regarder dedans ... enfin ça paraîtrait bizarre aussi mais ...  mais … Solvig.

« J'aurais fait ça mieux que ça quand même. La bestiole qui l'a buté a bousillé une partie des organes, du gâchis ! »

On avait dit rassurant, gentil, amical. Montrer qu'on était capable de faire mieux qu'un chat fou c'était … moyen. Bon en soit c'était pas très compliqué. Un chat ça défonce tout, ça bouffe et ça se barre. Solvig avait quelques objectifs disons différents. Elle était un peu plus appliquée qu'un animal. Enfin ...

Solvig tourna la tête vers son nouveau puzzle et en conclut qu'elle avait terminé son étude. Elle remballa tout ce joyeux bazar dans la carcasse de l'oiseau et le mit sur le côté dans l'herbe. Elle avait fini, elle avait pris ses mesures, estimé vaguement le poids des différents bouts du volatile et …

« Tu serais sympa de pas raconter que c'est moi qui ai buté ce truc. »

Menace, menace, … oui mais bon au bout d'un moment hein oh. Si jamais il y avait la rumeur qu'elle déboîtait les oiseaux du parc, elle allait finit par avoir de gros ennuis. Finir en dératiseur ultime du quartier ça allait mais en génocidaire de paon c'était moyen. Donc il fallait qu'il se taise. Peu importe les moyens d'ailleurs. Bon et puis les gants plein de sang et un scalpel dans la main c'était assez dissuasif en général.

« Sinon qu'est ce que tu fabriques là à cette heure là toi ? »

Non parce qu'il avait l'air d'être un facteur avec son vélo et son courrier donc … il n'y avait en soit pas beaucoup de boîtes aux lettres dans le parc. Alors il était probablement autant en tords qu'elle d'être ici.
Contenu sponsorisé

hi welcome to chili's ─ avec Solvig la tarée. Empty Re: hi welcome to chili's ─ avec Solvig la tarée.