google maps :
perdu sur le campus ? tu pourras trouver une carte ici, pour t'aider à te repérer !

happy hour :
de 1h à 5h, les rps postés comptent doublent ! faites vous plaisir, nos petits insomniaques préférés.

ultimate list :
vous vous êtes toujours demandé quel pnj était pris à quel moment, avec qui ? vous avez la liste des rps pnj en cours ici, désormais.

aller en hautaller en bas

Anonymous
Invité
Invité

juste une fleur (cielioz) Empty juste une fleur (cielioz)

le Lun 17 Sep - 18:31

   
 Il avait décidé de sortir. Berlioz. En début d'après-midi, de s'échapper dans l'un de ses endroits préférés. Le meilleur. Ses balades, si on pouvait appeler ces "excursions" ainsi, ne duraient jamais bien longtemps, dix minutes, tout au plus, rien d'extravagant, rien de fatiguant. Ce n'était pas tant le temps passer sur ledit lieu qui lui prenait du temps, mais le trajet. Il disait connaitre le chemin par cœur et c'était vrai. Berlioz l'avait en tête, gravé à même l'âme. Honnêtement, il se jurait pouvoir se rendre dans cette presque deuxième maison les yeux fermés ! et pourtant il s'était perdu. encore. Il avait tourné, en rond, puis à droite. Il avait suivi une femme qui laissa dans son esprit l'odeur entière de lavande, toute conserver, fraîche, calmante, tendre et douce. Ce parfum lui rappelait tant le Milles-Epines, qu'il la suivit aveuglément, pendant des milliers de pas, obnubilé par sa pureté.

Au moment où la jeune femme quittait le zoo pour rejoindre sa voiture, Berlioz se trouvait à l'autre bout de la ville, à des kilomètres du Mille-Epines, et macérait sur place, les bras crispés, le regard vide. Perdu. Il était seul, le bruit des visiteurs s'épuisait, se fondaient en un silence presque oppressant. Alors il se retourna, stressé. Il essaya de faire le chemin inverse et il mit des heures à retourner au centre commercial.

Il était pathétique à voir. Les cheveux lui tombaient devant les yeux, chargés d'un peu de pluie et de panique. Sa figure était voûtée de fatigue, ses ongles avaient comme gratté la terre et sur ses manches, pendaient des petits bouts de tissus déchirés. Il avait toujours ses deux chaussures, mais elles étaient à présent teintées d'un peu de rouge. De son rouge. L'arrière de ses talons s'était frotté, encore et encore aux tissus de ses sandales. Là, il était simplement posté devant le magasin, tout penaud. Les grilles sont déjà tombées. Trop tard... Se dit-il, les crocs serrés... Il y avait encore de la lumière et sa main vint, tremblante, se crocheter à un carillon du grillage.

Juste une fleur.

Juste une fleur.



     
code by solosands
Ciel Amaterasu
Arrivée : 31/08/2018
Messages : 151
Avatar : kirishima natsuya (free!)
Avatar réel : moon taeil
Crédits : cléo
Multicomptes : wezenlaviokovaamauryobsidiantamako
Logement : 3e étage au galet blanc.
Cursus : droit
Occupation : à mi-temps au fleuriste "milles épines".
Date de naissance : 06/11/1994
Age : 24
Glitch : il n'est pas revenu seul. il y a une entité avec lui, qu'il n'y a que lui qui voit, une créature ténébreuse et terrifiant, il en a peur même si ... on dirait que cette créature le protège.
juste une fleur (cielioz) Giphy
Couleur : #9290DD
Thèmes : 01 ♡ try again
02 ♡ dancing in the rain
03 ♡ hard to love
04 ♡ your flower langage
05 ♡ to build a home
06 ♡ if the stars grow dim tonight
07 ♡ looking too closely
Pts : 320
juste une fleur (cielioz) Lu44wzik74g11
please don't let me go.
don't let me go, alone.

LISTE DES RP
berlioz
lyon & jin
lyon
aslan - irl

PNJ
jin ♡ neutre
[ █ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ]

SMS

RIP † 31.10
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ojisatsu.forumactif.com/t151-bros-before-hoes-they-say-cihttp://ojisatsu.forumactif.com/t156-come-in-like-the-sunshine-cielhttp://ojisatsu.forumactif.com/t157-it-s-you-right-there-right-there-in-the-mirror-cielhttp://ojisatsu.forumactif.com/t67-votes-wezen-ciel

juste une fleur (cielioz) Empty Re: juste une fleur (cielioz)

le Lun 17 Sep - 19:14
ça n'allait pas. tu n'allais pas bien. tu n'allais pas bien et c'était trop compliqué d'en parler, avec quelqu'un. ils étaient tous trop proches, trop loin. tu ne pouvais pas en parler à luca, ou à lyon, c'était hors de question. et les autres ... les autres tu connaissais tant de gens, mais ils n'étaient que des ombres. tu aurais pu aller voir le psy, bien sûr, ou même l'infirmière, mais on te l'avait dit, clairement : ne fais confiance à personne. alors tu ne faisais pas confiance. à personne. pas même à toi, à ce que ton cœur paniqué et effrayé pourrait dire.

au secours. ça résonnait constamment dans sa tête, une mélodie macabre qui l'animait dès qu'il fallait faire un mouvement, dès qu'il fallait parler, dès qu'il fallait sourire à quelqu'un. j'ai peur. il était en train de fermer la boutique, une petite musique douce à la radio, alors qu'il balayait simplement, songeur, et il sursauta, en entendant le tintement métallique des grilles, son cœur manqua un battement, et ça n'allait pas en s'arrangeant. il releva les yeux vers l'inconnu. il l'avait déjà vu. son visage lui était familier, il était sûr de l'avoir déjà vu, et à bien y réfléchir, il se demandait si ce n'était pas quelqu'un de son campus. voire même de sa promo. oui. il en était sûr. il avait déjà dû le voir dans un amphi. il approcha doucement, le détaillant. une fleur, il avait dit ? juste une fleur ? il fronça doucement les sourcils en approchant tout prêt, terriblement sur ses gardes néanmoins.

pardon ? des fleurs ? mais...

mais la boutique est fermée. voilà ce qu'il voulait dire. il baissa les yeux pour l'observer de haut en bas.

est-ce que t'es blessé ?

son cœur battait la chamade, ses mains tremblaient un peu, comme s'il était prêt à se défendre au moindre signe agressif.

Anonymous
Invité
Invité

juste une fleur (cielioz) Empty Re: juste une fleur (cielioz)

le Lun 17 Sep - 23:38

   
 Devant lui était déposé des fleurs. Par milliers. Des roses, des bleus, des jaunes et des rouges par centaines. Leurs pétales avaient aux néons un éclat particulier, tantôt morne, tantôt singulier. Comme une nouvelle lumière. Celle de l'Homme qui leur font changer d'état. De libres à enfermées. Tous changent, évoluent et se métamorphosent.

Berlioz redressa son menton, les mèches de son visage glissèrent sur son front, laissant entrevoir ses yeux tristes. Il avait l'air parfaitement innocent, aussi faible qu'un bourgeon sous le givre – et pourtant, outre cette lueur naïve et chaste qui brillait dans ses yeux, Berlioz contenait contre son cœur une nouvelle vague douloureuse qui lui fit plisser les lèvres. C'était l'âme du vendeur de fleurs. Elle crépitait, sombrait, explosait ici et là en mille petites flammes bleues. Brouillée, confuse, noyée de soucis et de peur... Berlioz dégluti difficilement, avant de déplier son dos voûté. Il vint ensuite remonter sa deuxième main sur la grille. Il s'y accrocha, si fort, qu'il crut le fer se plier sous ses doigts fébriles. Il sursauta, embarrassé, terrifié à l'idée de casser, de briser, de tordre ce qui était pourtant si robuste...

J'ai... un peu mal.

Berlioz senti un frisson lui gober la jambe. Puis tout le corps. Il eu subitement très froid. Une vague de gel qu'il ne contrôlait pas. Qu'il ne contrôlait jamais. Il prit la peine de sourire, alors que ses dents claquèrent entre elles, bruyamment. Il ouvrit la bouche, ses lèvres se décollant lentement entre elles. Il n'y eu aucun son. Il resta bête et silencieux, devant son magasin préféré et posa son regard peiné sur les fleurs... inaccessibles. 




     
code by solosands
Ciel Amaterasu
Arrivée : 31/08/2018
Messages : 151
Avatar : kirishima natsuya (free!)
Avatar réel : moon taeil
Crédits : cléo
Multicomptes : wezenlaviokovaamauryobsidiantamako
Logement : 3e étage au galet blanc.
Cursus : droit
Occupation : à mi-temps au fleuriste "milles épines".
Date de naissance : 06/11/1994
Age : 24
Glitch : il n'est pas revenu seul. il y a une entité avec lui, qu'il n'y a que lui qui voit, une créature ténébreuse et terrifiant, il en a peur même si ... on dirait que cette créature le protège.
juste une fleur (cielioz) Giphy
Couleur : #9290DD
Thèmes : 01 ♡ try again
02 ♡ dancing in the rain
03 ♡ hard to love
04 ♡ your flower langage
05 ♡ to build a home
06 ♡ if the stars grow dim tonight
07 ♡ looking too closely
Pts : 320
juste une fleur (cielioz) Lu44wzik74g11
please don't let me go.
don't let me go, alone.

LISTE DES RP
berlioz
lyon & jin
lyon
aslan - irl

PNJ
jin ♡ neutre
[ █ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ]

SMS

RIP † 31.10
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ojisatsu.forumactif.com/t151-bros-before-hoes-they-say-cihttp://ojisatsu.forumactif.com/t156-come-in-like-the-sunshine-cielhttp://ojisatsu.forumactif.com/t157-it-s-you-right-there-right-there-in-the-mirror-cielhttp://ojisatsu.forumactif.com/t67-votes-wezen-ciel

juste une fleur (cielioz) Empty Re: juste une fleur (cielioz)

le Mar 18 Sep - 18:32
blessé ? il était blessé. tu approchais pour le détailler, si proche qu'il t'aurait suffit de passer tes doigts entre les grilles pour le toucher, voir s'il était réel. tu cillas quelques instants avant de poser ta main à un anneau de métal de lui, l'un de tes doigts frôlant le sien. tu ne t'en rendis pas tout de suite compte, jusqu'à recevoir un genre de décharge. assez inexplicable. sa simple présence, son existence t'avais fait mal. il t'avait blessé, à être étrangement si réel. tu n'aurais pas pu l'expliquer, dans tous les cas.

recule, juste un peu. je vais ouvrir les grilles, ok ?

un silence, éphémère.

tu t'es fait mal où ? je vais regarder. je vais voir ce que je peux faire.

t'as le cœur en vrac, et envie de fuir, t'as peur en fait. tu sais pas exactement pourquoi lui, il te fait peur. ça n'a rien à voir avec ces derniers jours. et puis tu es loin aujourd'hui. tu es loin des... loin d'eux. mais même ici, ton cœur se serre à la moindre contrariété. oh, comme tu es froussard, ciel. lyon et luca se moqueraient bien de toi s'ils te voyaient dans cet état, hahaha. enfin, n'empêche que tu appuies sur l'interrupteur et dans un crissement sinistre, la grille remonte, assez pour laisser passer l'inconnu sans qu'il n'ait trop à se baisser.

on est dans la même promo, non ?

Anonymous
Invité
Invité

juste une fleur (cielioz) Empty Re: juste une fleur (cielioz)

le Jeu 20 Sep - 14:42

 
  Berlioz eut du mal à décrocher ses doigts de la grille. Ils se serrèrent, plus fort encore, comme des serres de rapace. Il avait peur de se faire engloutir, de disparaître, traîner par il ne sait trop quoi. C'est qu'il n'a pas toujours le contrôle, Berlioz. Il a toujours la trouille de se perdre, de vagabonder, de se faire traquer et abattre. Pour l'instant, il a toujours réussi à retrouver son chemin mais... Il se disait que si jamais ses doigts se délier de ce rideau de fer, il disparaîtrait. Pour toujours.

Alors il hésita. On aurait dit un simple jeu, comme un enfant qui barbote, qui délibère entre bonbons ou cookie. Mais Berlioz pesait sérieusement le pour et le contre, comme si sa vie en dépendait. Dans ce silence, le jeune homme releva les yeux. Aussi se faisait-il docilement avaler par la douce aura du vendeur. Initier à lire entre les lignes, Berlioz senti bien des choses en s'attardant sur son regard noisette. Et les lèvres légèrement ouvertes, subitement perdu dans cet océan d'émotions bouleversées, l'étudiant finit par lâcher prise. Il ne recula cependant pas, trop gauche, trop hébétait.

J'ai mal aux pieds.

Berlioz baissa ensuite les yeux et cru son cœur mourir quand il vit une flaque rouge sous ses chaussures écorchées. La panique l’égorgea, lui coupa le souffle, lui mangea la voix. Son souffle devint saccadé. Il pataugea, une fois puis deux. Le bruit de ses pas dans cette visqueuse marre pourpre lui donna la nausée et il senti comme son corps se faire dévorer. Puis il lui avait suffi de cligner des yeux pour retrouver le parfum des fleurs, le visage inquiet du vendeur et la douce lumière des néons... A ses pieds, rien que le sol gris du centre commercial... rien d'autre qu'un sol dur et... stable.

Il eut un sourire, soulagé et entra. Il fut cependant pris d'une petite fièvre, qui fut accompagnée de suées quand il passa le pas de la porte du magasin. D'ombre à lumière. Un frisson lui croqua de nouveau les jambes et chacun de ses pas semblaient emplis de soubresauts nerveux. Il boitait. Des deux pieds. Ça faisait mal et un seul pied posait lui soutirer de douloureuses grimaces.

Peut-être...Mais pour moi tu as toujours été le vendeur de fleurs.

Il fit une pause, chercha du regard où il pouvait prendre appuie avant de fixer le prénom du vendeur sur son étiquette d'uniforme.

Ciel... c'est ça ? Il se permit de demander, ses yeux lui jouant visiblement des tours. Berlioz négligea cependant sa part du marché. A savoir que quand on apprend le nom d'un interlocuteur, on se doit de donner le sien.





   
code by solosands
Ciel Amaterasu
Arrivée : 31/08/2018
Messages : 151
Avatar : kirishima natsuya (free!)
Avatar réel : moon taeil
Crédits : cléo
Multicomptes : wezenlaviokovaamauryobsidiantamako
Logement : 3e étage au galet blanc.
Cursus : droit
Occupation : à mi-temps au fleuriste "milles épines".
Date de naissance : 06/11/1994
Age : 24
Glitch : il n'est pas revenu seul. il y a une entité avec lui, qu'il n'y a que lui qui voit, une créature ténébreuse et terrifiant, il en a peur même si ... on dirait que cette créature le protège.
juste une fleur (cielioz) Giphy
Couleur : #9290DD
Thèmes : 01 ♡ try again
02 ♡ dancing in the rain
03 ♡ hard to love
04 ♡ your flower langage
05 ♡ to build a home
06 ♡ if the stars grow dim tonight
07 ♡ looking too closely
Pts : 320
juste une fleur (cielioz) Lu44wzik74g11
please don't let me go.
don't let me go, alone.

LISTE DES RP
berlioz
lyon & jin
lyon
aslan - irl

PNJ
jin ♡ neutre
[ █ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ]

SMS

RIP † 31.10
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ojisatsu.forumactif.com/t151-bros-before-hoes-they-say-cihttp://ojisatsu.forumactif.com/t156-come-in-like-the-sunshine-cielhttp://ojisatsu.forumactif.com/t157-it-s-you-right-there-right-there-in-the-mirror-cielhttp://ojisatsu.forumactif.com/t67-votes-wezen-ciel

juste une fleur (cielioz) Empty Re: juste une fleur (cielioz)

le Ven 21 Sep - 12:41
ciel... c'est ça ?

ton coeur manque un battement.
tu ne sais pas vraiment pour quoi ? rectification : tu ne sais vraiment pas pourquoi. peut-être que c'est un écho, quelque chose de brisé, en toi, quelque chose d'interdit, d'oublié, quelque chose qui ne se souvient pas, une lueur qui lutte, sans abandonner, sans jamais abandonner. peut-être qu'un jour, alors que tu étais tout petit, pendant la première récréation à l'école, quelqu'un t'avais regardé avec deux grands yeux perdus et t'avait demandé la même chose. peut-être que c'était la même voix, si ce n'est un peu plus grave, et peut-être que c'était ce qui t'avais arraché un long frisson le long de ta colonne vertébrale. mais tu n'en saurais de toute façon jamais rien, pas vrai ?

berlioz...

tu cilles, tu recules : surpris. comment as-tu bien pu garder son nom en tête ? oh, tu ne sais pas. peut-être simplement qu'il s'est inscrit quelque part dans ton cerveau, rien de plus. pourquoi ce serait bizarre ? après tout il est dans ta promo ! enfin ... bon. tu n'as aucune idée de pourquoi ton coeur bat si fort, et dans l'instant, au lieu de prendre ça pour autre chose, tu prends ça pour de la peur, et te voilà qui recule un brin, pour aller lui chercher une chaise et le faire asseoir dessus, l'aidant un peu, maladroitement. son simple contact te brûle. c'est sûrement parce que tu n'y es pas habitué, sûrement parce que c'est nouveau.

a-assieds toi ici.

il est déjà assis. tu cilles, un instant avant de grimacer, les joues rougies, comme un peu essoufflé par le peu de mots que tu as dis. oh c'est idiot, mais quelque chose ne va pas. à présent c'est certain, c'est même plus que certain.

m-mhmh.

bien. bon. et maintenant ? ah. oui. tu files dans l'arrière boutique et commence à fouiner. le patron ne t'en voudras pas, pas vrai ? et puis tu ne passeras simplement pas voir cléora ce soir, on suppose. tu récupères un peu toutes les fleurs abandonnées de la journée, et improvise un bouquet coloré, avant de revenir et de lui tendre, un sourire aux lèvres.  

Anonymous
Invité
Invité

juste une fleur (cielioz) Empty Re: juste une fleur (cielioz)

le Mar 25 Sep - 20:57

 
  Berlioz.

ça résonne.
un écho jeté en pâture.
bouffé par des souvenirs sans racines.


Son nom, prononcer, inhalé dans un souffle. Un peu pataud, Berlioz regarde sur sa chemise blanche, si son propre prénom n'y est pas inscrit. Rien. Il rigole, tendrement, brisant le silence. Il ne se rappelle pas lui avoir jamais dit son nom; au fleuriste. Mais sa présence est si réconfortante, et pourtant si vénéneuse et malsaine... il se devait d'y avoir quelque chose. Un rien, vraiment. Un truc qu'on ne peut ni nommer ni palper. Quelque chose qui est là, depuis le début. Qui stagne comme eau croupie.

Sentant la douleur lui revenir, mâchonnant avec douce langue de feu l'arrière de ses pieds, Berlioz ne se laisse pas prier pour s'installer plus confortablement, ayant eu l’approbation de son camarade. Il soupire, lourdement, difficilement, lèvres convulsées de grimaces douloureuses. Il a si mal. Et ces fleurs qui le narguent. Si belles, si apaisantes alors qu'il est là, pathétique, blessé, sale et frigorifié. Il viendrait même à regretter d'être venu, de s'être perdu, pour se présenter aussi dégoutant dans un endroit qu'il adore...

Puis un parfum.
des mains serrées autour de tiges d'un bouquet.
un regard, l'odeur qui vacille.


Berlioz se penche au-dessus des fleurs par instinct et aspire leur parfum tel qu'il monte du poignet du fleuriste, des tiges coupées, à l'ovule, au pistil, jusqu'aux pétales frissonnants.

Elles sont magnifiques...

La douleur s'échappe de ses pensées, l'abandonne. Il se perd dans la contemplation, dans la découverte des odeurs. Certaines finissent par se mélanger, par se transformer. Ça ne lui déplaît pas, au contraire. Puis la panique l'attrape. Saisissante, la douleur revient aux galops.

Euhm.. Je.. je te do-... vous doit combien..?

comme un oubli, un trou dans l'univers, son côté familier s’éclipse, reprit par une sorte de politesse qui sonne faux. Puis il finit par fixer Ciel, gêné, portant le bouquet à ses lèvres, cachant en partie son visage, ne laissant entrevoir que ses yeux.





   
code by solosands
Ciel Amaterasu
Arrivée : 31/08/2018
Messages : 151
Avatar : kirishima natsuya (free!)
Avatar réel : moon taeil
Crédits : cléo
Multicomptes : wezenlaviokovaamauryobsidiantamako
Logement : 3e étage au galet blanc.
Cursus : droit
Occupation : à mi-temps au fleuriste "milles épines".
Date de naissance : 06/11/1994
Age : 24
Glitch : il n'est pas revenu seul. il y a une entité avec lui, qu'il n'y a que lui qui voit, une créature ténébreuse et terrifiant, il en a peur même si ... on dirait que cette créature le protège.
juste une fleur (cielioz) Giphy
Couleur : #9290DD
Thèmes : 01 ♡ try again
02 ♡ dancing in the rain
03 ♡ hard to love
04 ♡ your flower langage
05 ♡ to build a home
06 ♡ if the stars grow dim tonight
07 ♡ looking too closely
Pts : 320
juste une fleur (cielioz) Lu44wzik74g11
please don't let me go.
don't let me go, alone.

LISTE DES RP
berlioz
lyon & jin
lyon
aslan - irl

PNJ
jin ♡ neutre
[ █ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ]

SMS

RIP † 31.10
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ojisatsu.forumactif.com/t151-bros-before-hoes-they-say-cihttp://ojisatsu.forumactif.com/t156-come-in-like-the-sunshine-cielhttp://ojisatsu.forumactif.com/t157-it-s-you-right-there-right-there-in-the-mirror-cielhttp://ojisatsu.forumactif.com/t67-votes-wezen-ciel

juste une fleur (cielioz) Empty Re: juste une fleur (cielioz)

le Mer 26 Sep - 23:01
c'est bizarre, maladroit ce qui arrive. ça n'a pas vraiment de sens, ce n'est pas naturel. et pourtant, ce n'est pas forcé non plus. c'est plus ... irréel, comme si tu vivais un rêve. pas le genre de rêve qu'on se plait à s'imaginer, mais les rêves qu'on fait, ceux qui n'ont pas toujours de sens, et surtout pas à la première approche. mais ce rêve, il est plus réel que jamais, il est si réel qu'il t'en fait mal. si réel qu'il contracte ton diaphragme et te donne l'impression que ton cœur va sortir de ta poitrine, à battre si fort. tu n'as jamais réellement ressenti ce genre d'émotion à part quand ... non tu n'as pas envie d'y penser. ça n'a rien à voir. tu es en sécurité. tu es en sécurité loin de la fac.

non, n-non. tu ne me dois rien.

petit silence, tu le brise avec un faible rire, peut-être un peu forcé, peut-être un peu las, peut-être un peu triste, qui pourrait le dire.

c'est un cadeau, pour mon meilleur client.

c'est flou, soudainement. ton meilleur client ? tu ne te souviens pas vraiment avoir eu à faire à lui, à berlioz, jusqu'ici. comme si les souvenirs sonnaient faux, comme s'ils avaient été créés, de toutes pièce. mais ce n'est pas possible ? tu dois délirer, c'est sans doute la fatigue et le stress. tu secoues la tête, disparaît un instant de plus dans l'arrière boutique et revient avec des fleurs en vrac et une petite boite transparente. elle contient des pansements et de la pommade de cicatrisation, tu les gardes toujours avec toi, au cas où. il semblerait que c'est le bon jour pour jouer au médecin.

tiens, pour tes pieds. c'est là que t'as mal non ?

tu lui tends la boîte, tremblant un peu, sans comprendre pourquoi t'es dans un état pareil, avant d'attraper les fleurs sur tes genoux, et puis tu commences à machinalement les tresser, pour surtout oublier, penser à autre chose, t'évader un peu. t'as l'habitude de faire des couronnes de fleurs pour les gamins qui passent au centre commercial, et puis les nanas qui passent devant la boutique, généralement ça marche bien pour attirer les clients, là tu veux juste te détendre les doigts, les occuper, histoire d'éviter de te ronger les ongles. et puis ... et puis lorsque tu as fini, tu approches un peu et puis tu la poses sur le sommet de son crâne, avant d'esquisser un nouveau sourire. bon.

Anonymous
Invité
Invité

juste une fleur (cielioz) Empty Re: juste une fleur (cielioz)

le Ven 5 Oct - 10:56

 
  Il était là Berlioz, toujours un peu perdu, toujours en étant là, sans vraiment l'être. Ce n'était plus une question de discrétion avec lui, c'était bien plus que cela. C'était quelque chose qui ne se mesure pas, qui ne se comprend pas. On avait l'impression qu'il se noyait toujours, qu'il s'effaçait, qu'il s'effritait, juste là devant nos yeux, qu'il disparaissait un peu plus à chaque respiration, à chaque mouvement. Comme plongeait dans un abysse invisible, progressivement il s’évanouissait des radars... Il en va de même pour ce qu'il savait, pour ce qu'il était. Il ne pouvait malheureusement en parler à personne car il oubliait, mais cette sensation amère, elle, lui restait en fond de gorge comme le goût d'un alcool trop fort. J'ai peur. Aimerait-il dire, japper à toute voix, mais il était entravé par il ne savait trop quoi.

Berlioz ne lui devait rien... Quand il fixait Ciel, il avait l'impression de le connaître. Il avait envie de l'enlacer, très fort, de fusionner leurs âmes. Et la seconde d'après, il voulait le fuir comme la peste. Le simple fait de le regarder lui arrachait la rétine, lui donnait la nausée. Il ne pouvait rien faire pour marquer des esprits, pour s'ancrer dans le souvenir d'autrui. Le jeune homme baissa alors les yeux quand il se saisit de la boîte à pansements d'une main frigorifiée. Pas un merci, ou alors seulement un hochement de tête discret. La douleur persistait. L'odeur des fleurs n'était plus suffisante pour couvrir cet incendie qui lui rongeait à présent les jambes. Flamme aux pieds, glace aux mains, il avait peine à respirer. En son centre, dans son ventre, se forma alors la panique, en boule noire, venimeuse. Berlioz avait les yeux baissés sur ses pieds qui fondaient devant lui, qui brûlaient, ses mains gelées avaient peur de s'approcher.

Puis.

La boîte tomba. Elle s’éclata par terre, dispersant son contenu, en un fracas qui déclencha tout.

Et ce fut le tour des fleurs de tomber, qui malgré leur légèretés, donnèrent à Berlioz l'impression d'être au milieu d'un champ de bataille. Il se plia en deux, se tordant, étouffant, gémissant.

J-j'ai si froid....Ça brûle...!...

Dents qui claquent, bout des doigts qui bleuit, souffle en buée épaisse. Il tend sa main vers ciel, comme si il pouvait trouver chez le fleuriste un soleil caché derrière tous ces nuages qui lui fond si peur.

Petit prince couronné de fleur.






   
code by solosands
Ciel Amaterasu
Arrivée : 31/08/2018
Messages : 151
Avatar : kirishima natsuya (free!)
Avatar réel : moon taeil
Crédits : cléo
Multicomptes : wezenlaviokovaamauryobsidiantamako
Logement : 3e étage au galet blanc.
Cursus : droit
Occupation : à mi-temps au fleuriste "milles épines".
Date de naissance : 06/11/1994
Age : 24
Glitch : il n'est pas revenu seul. il y a une entité avec lui, qu'il n'y a que lui qui voit, une créature ténébreuse et terrifiant, il en a peur même si ... on dirait que cette créature le protège.
juste une fleur (cielioz) Giphy
Couleur : #9290DD
Thèmes : 01 ♡ try again
02 ♡ dancing in the rain
03 ♡ hard to love
04 ♡ your flower langage
05 ♡ to build a home
06 ♡ if the stars grow dim tonight
07 ♡ looking too closely
Pts : 320
juste une fleur (cielioz) Lu44wzik74g11
please don't let me go.
don't let me go, alone.

LISTE DES RP
berlioz
lyon & jin
lyon
aslan - irl

PNJ
jin ♡ neutre
[ █ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ]

SMS

RIP † 31.10
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ojisatsu.forumactif.com/t151-bros-before-hoes-they-say-cihttp://ojisatsu.forumactif.com/t156-come-in-like-the-sunshine-cielhttp://ojisatsu.forumactif.com/t157-it-s-you-right-there-right-there-in-the-mirror-cielhttp://ojisatsu.forumactif.com/t67-votes-wezen-ciel

juste une fleur (cielioz) Empty Re: juste une fleur (cielioz)

le Dim 7 Oct - 19:50
berlioz !

tu sursautes en le voyant faire, ne sachant pas du tout comment réagir. oh mon dieu il lui arrive quoi ? il a l'air d'avoir si mal, berlioz. t'es bien impuissant face à sa détresse. alors tu approches, et maladroitement tu le serre dans tes bras, debout devant lui, essayant vainement de lui maintenir la tête hors de l'eau, de la façon la plus maladroite et désespérée qui soit.

oh mon dieu qu'est-ce que je suis censé faire.

c'est pas pour rien que t'es en droit, ni en psycho, ni en médecine quoi. t'es pas doué dans ce genre de situations, c'est terrible, en plus quand t'es pas concentré t'as la panique facile alors. bon. tu recules finalement, tu t'accroupis pour ramasser la boîte et essaye de récupérer ce qui s'en est échappé et d'attrape timidement la cheville de berlioz pour la poser sur ton genou, lui lançant un regard rassurant.

ça va aller. ça va aller je te le promets. je vais m'occuper de toi, je vais désinfecter, d'accord ?

tu veux pas lui parler comme à un enfant, vraiment, mais bon, quand même. quand même quoi... t'as tellement envie qu'il comprenne et qu'il se sente bien. et puis il a l'air tellement mal, ça te déchire. bien plus que ça devrait le faire. après tout c'est juste un étudiant de ta promo, rien de plus, pas vrai ? non. alors pourquoi ? tu n'en sais rien ... c'est terrible.

Contenu sponsorisé

juste une fleur (cielioz) Empty Re: juste une fleur (cielioz)