google maps :
perdu sur le campus ? tu pourras trouver une carte ici, pour t'aider à te repérer !

happy hour :
de 1h à 5h, les rps postés comptent doublent ! faites vous plaisir, nos petits insomniaques préférés.

ultimate list :
vous vous êtes toujours demandé quel pnj était pris à quel moment, avec qui ? vous avez la liste des rps pnj en cours ici, désormais.

aller en hautaller en bas

Benvolio M. Daniel
Arrivée : 08/10/2018
Messages : 33
Avatar : Kaburagi T. Kotetsu (Tiger & Bunny)
Crédits : Kendall
Multicomptes : Ombeline V. Delaunay
Thanos Theofylaktos
Tiago Cifuentes
Benvolio M. Daniel
Logement : Un appartement en haut d'un vieil immeuble en ville.
Occupation : Prof de piano & guitare + musicien dans un bar en ville
Date de naissance : 08/10/1992
Age : 26
Thèmes : #660033
Pts : 131
₪ Benvolio joue de la musique : guitare et piano.
₪ Il a toujours adoré le sport quand bien même le patinage restait son péché mignon. Il l’a découvert grâce à un reportage sur les JO au journal de 13 heures. Il a failli lui-même être médaillé aux JO s’il ne s’était pas blessé à vie.
₪ Il aime les animaux, d’ailleurs possède un chat noir qui s’appelle Oreo. Ca accentue son côté catastrophe quand il court après dans les couloirs de l’immeuble. Ca emmerde profondément ses voisins.
₪ Il aime beaucoup les vieilles voitures et rêverait d’en posséder une autre. Oui parce qu’il en a déjà une, une vieille mini cooper rouge.
₪ Il reste toujours peu de temps avec les femmes qu’il met dans son lit. Il n’aime pas blesser les femmes, il ne veut pas les voir comme sa mère, malheureuse toute leur vie.
₪ Quand il est amoureux, c’est pour de bon, ça n’est pas juste un coup de temps à autre. Il est fidèle et jamais il ne trompera une femme.
₪ Il voudrait pouvoir aider les gens, vraiment. Mais il sait qu’il en est incapable… C’est un peu pour ça qu’il persiste. Il veut qu’un jour on parle de lui comme étant un héro. Et pas un zéro.
Voir le profil de l'utilisateurhttps://ojisatsu.forumactif.com/t483-sing-a-song-of-sorrow-and-grhttps://ojisatsu.forumactif.com/t505-benvolio-les-souvenirs-quon-sinvente-sont-les-plus-beauxhttps://ojisatsu.forumactif.com/t504-benvolio-l-amour-est-une-fumee-formee-des-vapeurs-de-soupirshttps://ojisatsu.forumactif.com/t131-o-m-b-e-l-i-n-e-thanos-tiago

Sing a song of sorrow and grieving ₪ Benvolio Empty Sing a song of sorrow and grieving ₪ Benvolio

le Lun 8 Oct - 22:41
Benvolio Maxime Danielft. Kaburagi T. Kotetsu from Tiger & Bunny

Sing a song of sorrow and grieving
âge :26 ans
date de naissance :08.10.92
cursus :Aucun
profession :Donne des cours de piano et de guitare à la fac + est musicien dans un bar huppé du centre ville.
logement :Un appartement en haut d'un vieil immeuble en ville.
finances :$
taille :189 cm
couleur :#660033
avatar réel :non renseigné
(facultatif)
Comment je suis ? C’est une question si… narcissique. Je ne peux pas vraiment me décrire moi-même. On dira que je suis grand, je fais un mètre quatre-vingt-quinze, je suis plutôt mince, à peine quatre-vingt-sept kilos. J’ai des cheveux bruns qui sont un peu long mais que j’aime bien comme ça. Ils sont coiffés un peu à la « one again ». Un coup en arrière, un coup normalement. Mes yeux sont noisette. Ils sont brun clair, quand le soleil brille on pourrait presque dire qu’ils sont dorés. Je m’habille normalement et je crois que c’est tout… Ah si, j’ai un tatouage. Le symbole d’Ouroboros sur la hanche gauche. Erreur de jeunesse malheureusement. Oh et puis après tout je n’aime pas parler de moi alors je vous laisse en charmante compagnie…

« Ta gueule Ben… »

Je vous le disais, charmante. Ceci, c’est mon meilleur ami. Si je vous dis qu’il s’appelle Roméo vous me croyez ? Non bien entendu. Pourtant c’est la vérité. Bref, je vous laisse avec Roméo qui vous parlera de moi pour les… vingt prochaines minutes diront nous.

« Tu fais chier Ben. »

Je t’aime aussi.

« Bon… Et bien puisqu’apparemment je n’ai pas le choix. Vous voulez savoir comment il est ? Il vous a dit le principal. Tss, que veux-tu que je dise de plus ?! »

A quel point je peux être laid quand je grimace ? Tu passes ton temps à relever mes tics !

« Faux. Mais c’est vrai que tu as des tics. Tu ne cesses pas de remuer le nez, surtout quand tu es gêné. Et quand tu es vexé tu le plisses. Tu as la peau mate aussi. Et ton style vestimentaire n’est pas ‘normal’. »

Il l’est pour moi !

« Oui mais non ! Tu t’habilles bizarrement. Tu mets des marcels noirs ! Des MARCELS ! Tu portes toujours des jeans aussi. Souvent noirs. Mais quand tu vas bosser là, dans ton café miteux, tu es habillé sur ton 31. Chemise, veston, pantalon de costume. La classe quoi. Je me demande pourquoi tu ne t’habilles pas tout le temps comme ça ! »

Ça craint.

« Tu as toujours une espèce de chaine autour du cou. Je ne sais pas trop ce qu’il y a au bout mais tu ne la quittes jamais. »

La bague de ma mère.

« Ah oui. Comme la montre à gousset que tu traines au fond de tes poches. C’était à ton père ? »

Non, au père de ma mère.

« Bref. C’est tout ? »

Je pense. Merci mon vieux. J’aurais peut-être besoin de toi un peu plus tard. Reste dans le coin.

₪₪₪₪₪₪₪₪

Et maintenant ce que je suis moralement… Vous avez bien des questions un peu bêbêtes vous hein. Bon là encore je vais laisser la parole à différentes personnes si vous voulez des témoignages qui reflètent bien ma personnalité !

Marie Jeanne Daniel, mère ▬ « Benvolio a toujours été un enfant turbulent. Oh pas dans le mauvais sens du terme, non, il était toujours très éveillé, très joyeux. Je ne sais pas trop s’il a toujours le même caractère en dehors de la maison mais avec moi il est encore ce petit garçon curieux qui n’hésitait pas à ouvrir une malle alors qu’on lui avait interdit. Il est aussi très résistant à la douleur, quand il a appris à faire du vélo, il n’arrêtait pas de tomber. Pourtant il remonta encore et encore, peu lui importait les égratignures, il voulait faire avancer la bicyclette. Depuis qu’il est petit, c’est une personne très affectueuse, on n’entre pas dans son cercle intime facilement mais une fois qu’on y est on n’en ressort pas. »

Roméo Tybalt Dumas, meilleur ami ▬ « Ben est un enfoiré de première. Il n’hésite pas une seconde à séduire ta femme, ta copine. Il jouera sur le fait du ‘mince je ne savais pas, je ne voulais pas faire de dégât’ mais en réalité charmer les femmes prise ça le fait se sentir… meilleur. Sauf qu’il ne joue à ce petit jeu que pour une seule raison : la femme lui a parue triste. Par je ne sais quelle manière, il réussit à lire la tristesse des femmes. Il fait ça pour secouer un peu les maris, les amants, leurs envoyé un signal qui dit ‘depuis quand t’as pas vu ta femme sourire comme ça ?’ Et il le fait avec n’importe qui, il n’a pas peur du grand balèze du fond de la salle, ni de ses amis. Il me l’a fait à moi. On s’est battus. Et puis j’ai compris. J’ai compris que Julie était mal avec moi. Maintenant on est mariés. Mais tout ça, ce n’est qu’une façade. Benvolio est quelqu’un qui, à l’image de son homonyme shakespearien, est très tourmenté. Il a peur de perdre ses amis, il est seul. Son père l’a abandonné avec sa mère à sa naissance, sa mère a été reniée. Il a rassemblé des gens de confiance autour de lui. Peu, nous ne sommes que quatre en plus de sa mère. Hein ? Non il n’y a pas de Mercutio dans la bande, on nous l’avait jamais faites celle-là tiens. Toujours est-il que Monsieur n’est pas forcément celui qu’il laisse croire aux premiers abords. Ne vous fiez pas aux apparences, elles sont parfois trompeuses. »

Julie Ariane Dumas-Tellard, amie ▬ « Lio est quelqu’un que j’apprécie tout particulièrement pour sa franchise. Je sais qu’un bon nombre de fois il m’a tapé sur les doigts parce qu’il n’approuvait pas certains traits de mon comportement envers Rom’. On peut croire qu’il se mêle de ce qui ne le regarde pas pourtant il vous aide sans que vous vous en rendiez compte. C’est vraiment agréable. Des défauts ? Aha oui, pleins. On vous a déjà parlé de son penchant pour les femmes ? Eh bien, il en charme certaines pour les rendre heureuses mais il y en a d’autre, des femmes seules qu’il ne se gêne pas de mettre dans son lit. En général elles n’ont pas beaucoup de cervelle, il ne veut pas blesser une femme, mais quand même. Ensuite il est têtu, oh ça oui. Pire qu’une mule. Rajouter par-dessus qu’il est curieux, indiscret et qu’il n’a aucun tact et vous obtiendrez les ingrédients pour vous transformer en bombe à retardement ! »

Neva Joyce Stevenson, ancienne conquête ▬ « Ce type est un goujat. Je ne sais pas comment le qualifier autrement. Il m’a séduite, on a couché ensemble quelques fois et, au bout de quinze jours il m’a appelé sans raison pour me dire qu’il n’avait plus envie de moi, que nos rencontres devenaient un calvaire et qu’il ne voulait plus me voir ! Sa franchise était agréable mais quand même ! Un bon coup ? Ouais plutôt, mais ça n’était pas la question… »

Samantha Anna Fontaine, habitante du quartier où il réside ▬ « Ce garçon-là est une plaie. Il joue les super héros mais il n’est pas capable de faire quoi que ce soit. Tenez, par exemple. Moustache, mon chat, était coincé dans un arbre. Il passait par là avec son espèce de masque de Batman sur le nez et il est monté à l’arbre pour le sauver… Non seulement moustache s’est casser la patte en tombant, mais en plus lui est resté accroché à une branche. Monsieur a le vertige. Pourquoi est-il monté à cet arbre s’il savait qu’il avait le vertige ?! On a dû appeler les pompiers et en plus il s’est mis à pleuvoir. Cette journée était une vraie catastrophe… »

Marc Solano Kerron, concierge ▬ « oh non ne me causez pas de l’hurluberlu qui vit au sixième. C’est un con… Il oublie toujours de fermer l’eau, ça créer des inondations dans tout l’immeuble… Y’a bien une fois ou je lui ai demandé un coup de main. Il fallait fermer la fenêtre d’un habitant absent pour le week-end. Il n’a pas été capable de forcer la porte, disant que c’était contre ses principes. Résultat, le voisin était furieux que son appartement soit inondé… »

Arnold Kevin Onefal, camarade de classe ▬ « Benvolio est maladroit, borné. Il fait pas attention à ce qu’il fait et se laisse souvent emporté par les événements. Il est impulsif et ne supporte pas les injustices. C’est ce qui l’a poussé à devenir « Mack ». C’est son nom de super héros. Même son nom ne veut rien dire… enfin bref, toujours est-il qu’il n’a jamais réussis une seule de ses missions. Le pire ? Il est capable de bien faire les choses mais il ne réfléchit pas et ne fait pas attention. S’il apportait autant d’attention à ses plans qu’aux femmes, il serait peut-être arrivé à un rang exceptionnel… »
bio :
Encore un autre hiver, un hiver ordinaire
Marie était barman dans un petit café. Elle n’avait pas tellement d’ambition dans la vie. Elle voulait un beau mariage avec un homme qu’elle aimerait, des enfants et une fin de vie paisible. C’est un soir de mai qu’elle fit la rencontre de cet homme. Grand, très grand. Il possédait des yeux noirs et des cheveux brun foncé. Il lui fit du charme et elle ne tarda pas à tomber éperdument amoureuse de lui. Elle était une bouée de secours. Monsieur était un Don Juan, il draguait tout ce qui bougeait. Et il ne cessa pas ses frivolités une fois en couple avec la jeune femme. Il la trompait, au moins deux ou trois fois par semaine. Il revenait systématiquement vers elle, ayant besoin d’un point d’attache ou rentré. Elle avait fui sa province ou ses parents avaient une auberge. Elle ne voulait pas la reprendre, elle voulait être libre. Sauf qu’on lui aura coupé les ailes en arrivant à la capitale. Il n’y a pas d’emploi. La jeune femme finit par quitter la ville pour s’installer en banlieue. Elle y trouva ce travaille de serveuse, revenant finalement à ses racines, et y rencontra le père de Benvolio. On dit que l’amour rend aveugle n’est-ce pas ? Peut-on trouver un plus bel exemple que celui de Marie ? Elle était folle de lui, sachant pertinemment qu’il voyait d’autre femme. Mais elle laissait couler. Elle savait que quelque part en lui il l’aimait et qu’il la voulait elle. Pourtant, un soir, elle arriva chez lui, un sourire jusqu’aux oreilles. Elle était si heureuse. Elle lui expliqua alors ce qu’il se passait. Elle était tombée dans les pommes dans la matinée et on l’avait conduite à l’hôpital. Il lui avait fait passer des examens et il en était ressortit qu’elle était enceinte. Il se pinça l’arête du nez. Cette nuit-là, il lui fit l’amour une dernière fois. Et il quitta le petit meublé qu’il louait, la laissant seule au milieu des draps froid. Elle ne le revit jamais.

Neuf mois plus tard, au cœur de l’hiver, elle accoucha. Elle était seule, sans famille, sans amis. Pourtant elle décida de le garder et de l’élever. Il serait sa raison de vivre et elle s’accrocherait à lui plus que tout. Elle avait fait un trait sur le père, effaçant toute trace de son passage dans sa vie. Toute sauf lui. Appelé Benvolio en l’honneur du rôle qu’avait obtenu le père de l’enfant dans la pièce de Shakespeare. Elle était paradoxale cette femme mais elle voulait quand même que son fils ait quelque chose de son père. Pendant les premières années de sa vie, le jeune Benvolio ne fit pas attention aux chuchotis, aux rumeurs, aux ragots. Sa mère travaillait toujours dans son restaurant. Elle s’était liée d’amitié avec la patronne qui lui proposait toujours de l’aide avec le petit ou pour payer le loyer ou les factures. Marie refusait toujours, il lui restait un minimum de dignité. Ce sont les années ou on ne se souvient pas de ce qu’on a pu vivre, alors non, il n’en n’a aucun souvenir.

Je ne sais, ne sais, ne sais pas pourquoi on s’aime comme ça, la scène et moi.
Six années passèrent depuis le départ de cet homme qu’elle avait tant aimé. Elle avait élevé son fils du mieux qu’elle pouvait. Elle voulait qu’il soit un homme droit et fier, un homme beau et fort. Elle l’avait inscrit au foot dans le club du quartier. Il s’y amusait beaucoup, s’était fait quelques amis, mais ce n’est pas ça qui l’intéressait. Non, il avait vu les J.O d’hivers de l’année précédente à la télé, et il était devenu complétement gaga du patinage. Il ne loupait pas un film, pas un documentaire, pas un magasine sur le sujet. Alors il quitta le club de football et entra dans un cours de patinage. Le professeur était strict mais il s’accrochait. A dix ans, il avait gagné les championnats régional et national de la catégorie novice. Il était parti pour gagner les championnats du monde de cette même catégorie mais sa mère n’était pas d’accord pour le laisser participer à un événement aussi médiatisé que des championnats du monde. Elle céda quand même mais trop tard, les inscriptions étaient closes. Benvolio lui en voulu un peu mais il oublia rapidement sa rancœur et redoubla d’effort pour les prochaines compétitions et son passage dans la catégorie Junior. Là aussi, il gagna plusieurs trophées.

A dix-huit ans, il était reconnu comme un petit prodige du patinage. Il pouvait enchainer les triples axels ou les Walley. Il arrivait à faire la plupart des figures compliquées et les musiques qu’il utilisait étaient toujours originale et inattendue. Il avait l’oreille mélomane le petit. Le plus beau jour de sa vie ? C’est le jour où il apprit qu’il serait retenu pour les Jeux Olympiques. Il était le plus heureux des hommes. Sauf que le bonheur ne dure jamais. Deux mois avant l’événement, il se brisa la cheville. Il ne pourrait plus jamais patiner en professionnel. Il déprima pendant bien six mois avant de se remettre. Pour noyer sa peine, il se lança dans la musique sous le regard protecteur de sa mère. Elle aurait voulu qu’il devienne avocat, cadre commercial, informaticien… Mais non, il voulait être artiste. Dans le sport ou la musique il s’en fichait. Il n’avait eu que deux passions dans sa vie. Le patinage et la musique. On lui avait pris le premier, personne ne lui prendrait le second.

Il quitta le domicile familial en assurant à sa mère que tout irait bien. Son appartement était au sixième étage d’un vieil immeuble du centre-ville. Il l’avait eu à un prix symbolique, le précédent propriétaire était décédé dedans et personne ne voulait plus de cet endroit alors qu’il était magnifique. Il se mit en quête d’un job pour payer le loyer en attendant d’être connu et dénicha un endroit qui cherchait un chanteur pour animer les soirées. C’est un bar miteux au cœur du quartier mal famé de la ville mais il l’aime bien. Il s’y sent à l’aise et il est sûr que personne ne le reconnaitra. Le patinage n’est pas une discipline far mais elle est quand même de plus en plus médiatisée. Et le championnat de nationnal qui eut lieu deux ans plus tôt l’avait montré comme le grand favori pour les JO. Sa blessure fut également médiatisée, à son grand désarroi.

Sing a song of sorrow and grieving
Après avoir été à la capitale pour devenir ce champion qu’il avait tant voulu être, Benvolio revient dans la ville qui l’avait vu naître. Il avait besoin de se ressourcer et il se rendait bien compte qu’il ne deviendrait pas célèbre. Mais qu’était la célébrité quand on pouvait vivre heureux de sa passion ? Alors, Benvolio revient à Stellaris pour enchaîner les petits boulots de guitariste, de pianiste, de chanteur. Parce que sa voix n’avait rien de désagréable, au contraire.
C’est en se réinstallant qu’il tomba sur Roméo, un vieil ami qu’il n’avait pas revu depuis des années. Oui, il a réussi à se trouver un meilleur ami avec un nom pareil. Mais qu’importait au fond, tant qu’ils s’entendaient. D’ailleurs, c’est Roméo qui fut là lorsque Benvolio décida de se lancer dans l’aventure « Mask ». Un Roméo désespéré, soit dit en passant. Comme souvent lorsqu’il était confronté à son meilleur ami. Entre ses aventures avec les femmes et ses soi-disant missions de super-héros, Benvolio ne cesse de surprendre son entourage. Et pas toujours en bien.
Le soir, il chantait pour apaiser les cœurs. Le matin il s’évertuait d’arpenter les rues pour aider n’importe qui. Sauf qu’il était maladroit dans ses gestes, dans ses actes. Tout ce qu’il faisait eu pour unique résultat de créer des catastrophes. Mais il ne faiblissait pas, il ne voulait plus plier devant la volonté des autres. Alors il continuait. Il se lançait des défis. J’ai le vertige ? J’vais aller chercher le chat en haut de l’arbre. J’ai peur du noir ? Je vais aller sauver l’enfant dans cette grotte.
La seule chose qu’il réussissait, c’était de rendre leur sourire à des femmes tristes. Il avait trop vu sa mère seule et malheureuse pour accepter qu’une femme sur terre soit peinée.

₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪

IRL, Benvolio c’est juste une fille. Une fille paumée, perdue, qui aurait aimé être un peu plus originale. Une fille un peu bécasse fan de Roméo & Juliette qui n’a pas pu s’empêcher de se créer un avatar avec un prénom tiré de la pièce. Une fille qui est clouée dans un lit parce qu’elle est incapable de sortir de chez elle. Une fille qui aimerait être quelqu’un d’autre. Et ça, même s’il est un peu con.
pseudo : Kendall.
âge : 26
découverte du forum : Cay ma maison ici maintenant, j'pose mes valises et j'bouge plus jamais.
smiley préféré :  Sing a song of sorrow and grieving ₪ Benvolio 2318499697
pnj favori : Alors j'suis amoureuse de beaucoup de PNJ. Mais j'pense que celui qui sera le plus proche de Benvolio ça peut être Scylla ou Lorelia.
plus ? : J'vous love;
Non je refuse de dire qu'il est vilain.

Jondhy Wolace
Arrivée : 26/09/2018
Messages : 120
Avatar : Joan Alter ━ Fate/Grand Order
Crédits : Tokyo ♡
Logement : Résidence Le Chat Noir, n°415
Cursus : Philisophie
Occupation : Coach de sport en Boxe
Date de naissance : 04/01/1998
Age : 21
Couleur : #7A2C33
Pts : 205
Voir le profil de l'utilisateurhttps://ojisatsu.forumactif.com/t388-icy-spicy-dreams-jondhyhttps://ojisatsu.forumactif.com/t425-she-dreams-of-an-icy-kiss-a-flawless-punchhttps://ojisatsu.forumactif.com/t436-give-me-a-kiss-before-knocking-me-down

Sing a song of sorrow and grieving ₪ Benvolio Empty Re: Sing a song of sorrow and grieving ₪ Benvolio

le Mar 9 Oct - 0:47
Re-re-re-re-bienvenue ? Ça fait beaucoup de bienvenue lmao
Sinon moi qui aime bien lire des rps de temps en temps qui sont pas les miens, j'ai hâte de voir comment tu vas le jouer, Benvolio ~
Amy-Lou Morgenstern
Arrivée : 25/08/2018
Messages : 1229
Avatar : Touka Kirishima (Tokyo Ghoul)
Avatar réel : Lily Collins.
Crédits : bâton ♥
Multicomptes : Miles, Aedan, Velvet, Jahel, Ezra, Sawyer.
Logement : résidence le chat noir, chambre 204, deuxième étage.
Cursus : criminologie.
Occupation : employée à la bibliothèque, et assistante de lacerta.
Date de naissance : 04/05/1999
Age : 20
Glitch : ❝ n'a pas d’accès à sa mémoire à long terme ... quand elle essaie, ça la fait totalement dérailler.
Sing a song of sorrow and grieving ₪ Benvolio Tumblr_nph1hz5ftI1sqtow1o1_500
Couleur : #610B21
Pts : 711
Sing a song of sorrow and grieving ₪ Benvolio Tumblr_mkudhaAYtZ1ruv951o4_250

» RP's EN COURS «
- 2/3 -

Ludmilla & Dahlia.
Ava.
↠ Ether.

» RPs PNJ «
- 3 / 2 -
Lacerta.
Dahlia.
Ariel.

» RELATIONS «

↠ Lyon. ♥️♡♡♡♡
↠ Luca. ♥️♡♡♡♡
↠ Wezen. ♥️♡♡♡♡
↠ Enjel. ♥️♥️♥️♡♡
↠ Ciel. ♥️♥️♥️♡♡
↠ Ether. ♡♡♡♡♡
↠ Ludmilla. ♡♡♡♡♡
↠ Ava. ♥️♥️♥️♥️♥️

ARIEL - amical.
[ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ]

DAHLIA - suggestif.
[ █ █ █ █ █ ░ ░ ░ ░ ░ ]

LACERTA - positif.
[ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ]

Voir le profil de l'utilisateurhttps://ojisatsu.forumactif.com/t69-amy-louyetu-mhttps://ojisatsu.forumactif.com/t88-amy-creepy-lou#189https://ojisatsu.forumactif.com/t89-pourquoi-faut-toujours-des-titreshttps://ojisatsu.forumactif.com/t76-votes-amy-lou

Sing a song of sorrow and grieving ₪ Benvolio Empty Re: Sing a song of sorrow and grieving ₪ Benvolio

le Mar 9 Oct - 12:46
félicitations !on est tellement fiers...
t'as assuréah j'adore comment tu as écrit le caractère dis donc. avec les petites questions, les interventions du meilleur pote, les mini interviews, c'est hyper bien trouvé et super original.
bon ... mdr. cette fiche super longue jpp. t'as pas de pitié pour moi, hein, HEIN ?
heureusement, c'pas indigeste du tout, bien au contraire.
puis j'aime bien le fais que t'ai un peu donné un thème à ta fiche, et à ton perso tout court. romeo & juliette, toussa, jusqu'au nom du meilleur pote !
BREF. amuse toi bien avec ce nouveau perso ♥️

pour t'aidervoici une liste de liens qui t'aideront à te retrouver pour débuter sur le forum.
- recensement global, un endroit où il faudra obligatoirement passer pour être noté dans tous les listings.
- fiches de relations, si tu veux pouvoir commencer à rp avec les pnjs, on exigera de toi qu'elle soit postée également ! le premier post, récapitulant tes relations avec les pnjs, est obligatoire, pour les suivants, tu peux prendre tout ton temps.
- chronologie, il est tout de même mieux de tenir une petite liste des choses que tu as fait, pour les retrouver facilement.
- demander un rp, si tu as du mal à trouver un partenaire, tu peux te rendre ici !
- profil, pas de lien, cette fois, mais nous te rappelons de bien remplir ton profil !
bienvenue à toi, sur ojisatsu !


tes rêves imaginaires
☾ ☾ ☾ Y'a les phrases que tu dis, les phrases de mec facile. Les phrases que j'oublie bourrée dans la nuit et ton corps qui se tord seulement pour me plaire , mais tu sais moi je mords tes rêves imaginaires. Ici tout l'monde déraille.
Contenu sponsorisé

Sing a song of sorrow and grieving ₪ Benvolio Empty Re: Sing a song of sorrow and grieving ₪ Benvolio