google maps :
perdu sur le campus ? tu pourras trouver une carte ici, pour t'aider à te repérer !

happy hour :
de 1h à 5h, les rps postés comptent doublent ! faites vous plaisir, nos petits insomniaques préférés.

ultimate list :
vous vous êtes toujours demandé quel pnj était pris à quel moment, avec qui ? vous avez la liste des rps pnj en cours ici, désormais.

aller en hautaller en bas

Sol Chase
Arrivée : 07/10/2018
Messages : 26
Avatar : Shigeo Kageyama // Mob Psycho 100
Multicomptes : Baby // Tokyo
Logement : les Azalées, N°114
Cursus : Littératures
Occupation : Club d'échec, s'occupe du jardin urbain du campus
Date de naissance : 06/05/1998
Age : 21
Couleur : #364BC0
Pts : 69
. . . . . . . . . . . . . . . . . .
Sol x Pnj
Sol x Regina
Voir le profil de l'utilisateurhttps://ojisatsu.forumactif.com/t475-titreavenir-sl

fuir la solitude ((regina)) Empty fuir la solitude ((regina))

le Jeu 11 Oct - 5:43
fuir la solitude
ft. Regina + 19h04
le menton appuyé dans le creux de sa main, accoudé sur sa table de travail, presque totalement étendu sur celui-ci en fait, sol fixe le vide. l'ordinateur s'est mis en veille, le crayon a roulé jusqu'aux limites du meuble, un bouquin débordant de post-its sur les genoux. dans à peu près seize heures, il doit remettre le résumé et l'analyse de ce bouquin, et c'est à peine entamé. impossible de se concentrer.

il y a quatre ans, jour pour jour, il apprenait la mort de ses parents.

cela fait maintenant trente minutes qu'il est dans cette position, sans bouger. des voix et des rires dans le couloir le tirent lentement de sa torpeur, relevant son torse avec lenteur, accompagné d'un long soupir. ça ne sert à rien. il pense à regina, se souvient-elle que c'est aujourd'hui ? bien sûr que oui, mais ça a été le silence radio toute la journée. ce deuil, ils le portent tous les deux à leur façon, et bien que cette situation les as énormément rapprochés, ils vivent aussi cette épreuve en solitaire.

les yeux rivés sur la porte, les pieds cloués au sol, il hésite. mais il n'a pas envie d'être seul aujourd'hui. d'un élan, le garçon quitte sa chaise. sans même prendre le temps de se changer ou mettre des souliers, il quitte sa chambre et traverse le couloir, puis s'arrête devant le №104. quelques longues secondes s'écoulent. la tête basse, son poing se lève pour donner trois petits coups discrets, sans grande conviction, et attends. il croit deviner du mouvement à l'intérieur.

« reggie ? c'est moi



@regina chase
Anonymous
Invité
Invité

fuir la solitude ((regina)) Empty Re: fuir la solitude ((regina))

le Jeu 11 Oct - 6:30
Je regardais l'écran de mon portable avec un air las. Sur la table, devant moi, mes livres de psychologie, grand ouverts. J'avais essayé d'étudier, vraiment. Le problème, c'est que j'en étais venue à consciemment me dire que j'employais un mécanisme de défense proche du déni. À partir de là, tout était allé de mal en pire. J'avais commencé à analyser mes sentiments, à essayer de comprendre mes motivations, à me souvenir de l'impact que pouvait avoir la perte des parents chez un adolescent. Au final, je tournais simplement en rond, me répétant des concepts qui ne m'aidaient absolument pas, dans leur forme théorique, à me sentir mieux. Qu'est-ce que j'avais fait du coup ? Je m'étais tournée vers l'internet, espérant d'abord me changer les idées avec des quiz débiles pour mieux finir sur des articles parlant des expériences d'autres individus ayant perdu leurs parents en bas âge. Et voilà que, comme une idiote, je m'étais dit : Ça a du être difficile, je n'aurais pas aimé vivre ça. Petit syndrome de l'imposteur peut-être ? Parce que oui, j'avais vécu tout ça ou, plutôt, j'y avais survécu. D'une façon ou d'une autre. Et après je me suis mise à pleurer.

De retour au temps présent, j'étais retournée à mon plan initial et, les yeux rougis, attendait impatiemment de savoir à quelle époque appartenait mon âme, ce que je ne découvrirais qu'après avoir inscrit ma couleur préférée, mon animal totem et le mot qu'utiliseraient mes amis pour me décrire. Bonne question, ça. Je n'avais pas beaucoup d'amis. J'aurais pu demander à Sol. Sol... Je déposai mon téléphone sur la table. Comment vivait-il cette journée ? Sans doute devrais-je lui rendre visite, dans sa chambre, pour lui tenir compagnie. Juste comme ça ? Peut-être devrais-je lui préparer un petit quelque chose pour lui remonter le moral. Des biscuits peut-être, quelque chose du genre. Y avait-il une cuisine dans les Azalées que je pourrais utiliser ? Et puis merde, je pourrais aussi sortir aller nous acheter des beignets, louer un film ou quelque chose comme ça et aller le voir. Ça c'était un plan. J'étais restée là à me morfondre assez longtemps. J'étais la grande soeur. Je devais prendre soin de Sol d'abord et avant tout. Cette nouvelle résolution bien ancrée dans mon coeur, j'avais esquissé un sourire de soulagement.

J'étais loin de me douter que, trois secondes plus tard, on cognerait à ma porte. Serait-ce... ? J'ouvris doucement, comme avec appréhension, pour y découvrir une chevelure sombre, familière. Sa mine semblait aussi basse que la mienne, peut-être plus. Je ne pu réprimer un pincement au niveau de mon coeur, une souffrance mordante à le voir ainsi. J'aurais du faire quelque chose plus tôt au lieu de le laisser venir à moi comme ça. C'était honteux.

« Entre. J'allais justement venir te voir. »

Petit moment de pause. Une chose était certaine, ça ne devenait pas plus facile. Délicate et affectueuse, je me permis de replacer ses cheveux, petit geste de tendresse anodin, un peu maternel.

« Ta frange pousse si vite. J'en serais presque jalouse. »

Malgré mes cours de psychologie, j'ignorais totalement comment lancer un tel sujet de conversation, comment parler avec lui de nos parents.Il était bien plus facile de passer un commentaire là-dessus, de faire comme si j'allais bien même si, au fond, nous savions tous deux de quoi il était véritablement question aujourd'hui.
Sol Chase
Arrivée : 07/10/2018
Messages : 26
Avatar : Shigeo Kageyama // Mob Psycho 100
Multicomptes : Baby // Tokyo
Logement : les Azalées, N°114
Cursus : Littératures
Occupation : Club d'échec, s'occupe du jardin urbain du campus
Date de naissance : 06/05/1998
Age : 21
Couleur : #364BC0
Pts : 69
. . . . . . . . . . . . . . . . . .
Sol x Pnj
Sol x Regina
Voir le profil de l'utilisateurhttps://ojisatsu.forumactif.com/t475-titreavenir-sl

fuir la solitude ((regina)) Empty Re: fuir la solitude ((regina))

le Ven 12 Oct - 7:38
fuir la solitude
ft. Regina + 19h04
les yeux rivés sur ses bas troués, il fixe le bout de son gros orteil qui passe au travers de l'ouverture du vêtement. la porte s'ouvre. sol n'ose pas lever les yeux pour voir le visage de sa soeur, il a soudainement peur, terrifié même à l'idée que ses émotions deviennent hors de contrôle. il ne pleure jamais, sol. il refoule, il s'enfuit, il donne des coups de pieds aux poubelles, mais il ne démontre rien. même pas à regina.

il avance d'un pas et ferme la porte derrière lui, son regard balaie la pièce sans vraiment y porter attention. de toute façon, il la connait plutôt bien, cette pièce. un frisson lui parcourt l'échine lorsqu'il sent les doigts de regina lui effleurer le front, replaçant ses cheveux. d'un geste sec, presque brusque, il rejette la main qui se voulait tendre. il regrette aussitôt, elle ne mérite pas sa colère, ni son silence. timidement, il rattrape cette même main, qu'il serre pour s'excuser.

je suis content que tu sois là, j'arrivais pas à bosser...

sol relève la tête et lui sourit doucement.

nous ne sommes pas obligé d'en parler, tu sais. en fait, je n'y tiens pas vraiment... je voulais juste pas être seul.

nul besoin de préciser le sujet. sol avance dans la pièce et s'asseoit sur le lit, ramenant ses jambes contre son torse et les retenant avec ses bras. il ne sait pas trop quoi dire, ni quoi faire. mais même s'ils restaient là pendant des heures sans parler, il se sentirait mieux.


Anonymous
Invité
Invité

fuir la solitude ((regina)) Empty Re: fuir la solitude ((regina))

le Sam 13 Oct - 2:55
C'est sans trop y penser que j'avais touché la frange de mon petit frère en un geste qui se voulait affectueux et non pas intrusif. Malheureusement, il semblerait que ça n'ait pas été interprété comme ça puisque, sèchement, on me repoussait. Je baissai les yeux, attristée, blessée. Ce rejet, je l'avais vraiment senti passer, aussi anodin que ce soit. Je ne savais comment réagir, quoi en penser, jusqu'à sentir une pression contre ma main vite rattrapée. Ce n'avait probablement été qu'un réflexe. Ce ne devait être que ça. Je l'espérais, en tout cas. Ses mots semblaient d'ailleurs aller en ce sens. Sol était content que je sois là. J'esquissai un sourire triste, à la fois heureuse d'entendre ça et affectée par les circonstances.

Selon ses dires, nous n'avions pas besoin d'en parler. Il m'avait grillée. Quoi que nous pensions probablement à la même chose dès le début de toute façon alors à partir de là. Plus encore, Sol ne désirait pas en parler, simplement ne pas être seul. Portant une main à mon bras opposé pour le caresser inconsciemment, je le regardai s'asseoir sur mon lit en ramenant ses jambes contre lui. Comme ça, il avait l'air plus petit, vulnérable. Il était le petit frère que je connaissais et que j'avais juré de protéger. Je fis donc la seule chose que je savais faire dans ces situations là et le rejoignis. M'asseyant tout près, je l'attirai vers moi pour le serrer dans mes bras, posant mon menton sur sa tête, délicatement. Pour ne pas mentir, j'étais un peu effrayée à l'idée qu'il me repousse de nouveau. Ce serait son droit, après tout. J'espérais simplement arriver à le réconforter, arriver à être là pour lui.

« Tu n'es jamais seul. Je suis là pour toi, je le serai toujours. »

Puis, délicatement, je le libérai de mon emprise et reculai, lui offrant un sourire désolé. J'avais peur qu'il me rejette de nouveau et cela m'incitait à prendre mes distances moi-même, au cas où.
Contenu sponsorisé

fuir la solitude ((regina)) Empty Re: fuir la solitude ((regina))