google maps :
perdu sur le campus ? tu pourras trouver une carte ici, pour t'aider à te repérer !

happy hour :
de 1h à 5h, les rps postés comptent doublent ! faites vous plaisir, nos petits insomniaques préférés.

ultimate list :
vous vous êtes toujours demandé quel pnj était pris à quel moment, avec qui ? vous avez la liste des rps pnj en cours ici, désormais.

aller en hautaller en bas

Anonymous
Invité
Invité

Cats : The Musical [Lyon] Empty Cats : The Musical [Lyon]

le Lun 3 Sep - 23:47
Enfin, le week-end ! Ce moment où j'aurais du pouvoir me reposer et prendre une pause de toutes ces crasses qui me tombaient dessus. J'avais même réussi à obtenir un congé au café, ne pouvant décemment pas rester debout sur place pendant des heures à servir des clients avec une cheville dans cet état. Le programme ? M'asseoir tranquillement sur mon sofa, regarder la télé, manger de la crème glacée, ne pas avancer dans mes travaux et simplement me rendormir au milieu de l'après-midi. Très beau programme. Ouaip. Parfait. Vous la sentez venir la belle arnaque ?

Ça s'était joué à pratiquement rien. Juste une fenêtre laissée ouverte par mégarde. C'est tout ce qu'il avait fallu pour que mon chat noir se glisse par l'ouverture et qu'il soit introuvable. Résultat des courses, mon jour de repos était fichu et mon petit coeur cédait à une panique immense. Que ferais-je sans mon chat ? Mon compagnon félin par excellence ? Avec qui ferais-je semblant d'avoir des conversations en fin de soirée quand la solitude me pesait ? Avais-je été une si mauvaise maîtresse ? Me détestait-il ? Tant de questions sans réponses. J'étais là, au bord des larmes, les mains dans les poches de ma veste et le dos un peu voûté. J'étais fatiguée, épuisée émotionnellement et je pouvais sentir ma cheville, affaiblie par les récents événements, se rebeller contre mon planning. Il y avait déjà une bonne heure que je parcourais le centre-ville en criant le nom de mon chat, m'attirant des regards interloqués.

« Jijiiiiiii ! Jijiiiiiiiiiii ! »
Anonymous
Invité
Invité

Cats : The Musical [Lyon] Empty Re: Cats : The Musical [Lyon]

le Jeu 6 Sep - 0:02

Un jour de repos. Le premier depuis des mois. Généralement, tu ne les prends jamais, ces jours là. Trop préoccuper par tes lions, tu passais le plus clair de ton temps avec eux, dans l'enclos, museau contre museau, mains dans crinières et coussinets en guise de coussins. C'est qu'ils ont le don de t’apaiser, de te relaxer. Comme eux, tu prends généralement ces journées pour roupiller, à l'ombre de l'un de ces grands arbres d’Afrique qui se trouve dans leur enclos. Ce n'est jamais grand chose, ces journées là. Tu joues, discutes, partages. Tu fais plus amples connaissance avec les lionceaux, prends certaines notes, prends des photos pour alimenter ton blog.

Mais aujourd'hui c'était différent. Tu avais la journée pour toi ! Alors tu t'étais prévu une balade en moto, d'une à deux heures, en solo, avant d'aller faire un coucou à ton pote Ciel au galet blanc. Une journée pépère, franchement. Pas de stresse, pas de devoirs à rendre. Rien si ce n'est toi, ta bécane, et plus tard, du temps avec un pote que tu considères comme ton frère.

Pour l'heure, ce n'était que toi et ta moto, pour une vadrouille vrombissante ! Alors tu accélères, doucement. Tu fais monter la pression et alors que tu mets ton clignotant pour tourner sur ta droite, une inconsciente traverse la route. Ni une ni deux, tu freines de la roue avant, faisant lever l’arrière de ta moto. Wheeling roue avant, keskiya. Non en vrai tu fais pas trop le malin... Tu tiens comme tu peux, croisant - il faut l'avouer - un peu les doigts pour ne pas basculer sur la piétonne. Tu as l'impression que le temps s'arrête et finalement, alors que pour toi ces quatre petites secondes t'ont parus être une éternité, ta roue arrière retrouve le bitume. La panique...j'vous jure. Tu ouvres la visière opaque de ton casque, reprenant ton souffle qui s'était coupé net et coupes le moteur.

Ç-ça va ?!

Anonymous
Invité
Invité

Cats : The Musical [Lyon] Empty Re: Cats : The Musical [Lyon]

le Jeu 6 Sep - 2:32
Je commençais à en avoir sincèrement marre de toutes les malchances qui m'arrivaient. Déjà que l'ordinateur et la cheville ça m'avait mise dans l'embarras, perdre mon chat serait bien la goutte d'eau qui ferait déborder le vase. Dire que la seule raison pour laquelle j'avais choisi de ne pas habiter en résidence à la fac était justement pour vivre avec mon chat adoré. Et la seule raison pour laquelle j'avais absolument besoin de mon boulot était pour m'offrir le dit appartement. Que ferais-je si je perdais Jiji ? Tous ces efforts pour rien ? Sans oublier que je serais à jamais séparée de mon bébé poilu.

J'étais donc toujours à la recherche de mon chat noir, regardant des deux côtés de la rue avant de traverser. Je tiens à le dire, je suis une personne prudente, qui regarde avant de traverser. Ce n'était pas de ma faute à moi si le mec là arrivait trop vite ou qu'il n'avait pas fait son arrêt ou que sais-je d'autre. Toujours est-il qu'il me donna bien la peur de ma vie l'autre là avec sa moto et son arrêt dramatique. Enfin, sa roue retombait au sol et son casque s'ouvrait alors que je le fusillais du regard. Si ça allait ? Si moi, ça allait ? Non, pas du tout. Du tout du tout. J'en avais marre de tout ça, de ces peurs, des maladresses des gens qui m'apportaient des crasses, de la perte de mon chat, de la douleur à ma cheville.

J'avais le menton qui tremblait, les yeux humides et les épaules tendues, je tremblais. Pas question de lui répondre ou même de le regarder. Si j'ouvrais la bouche, je risquais de me mettre à pleurer, de lui crier des bêtises ou toutes ces réponses. Je m'empressai de gagner le trottoir opposé pour sortir de la circulation. J'allai appuyer ma main contre un lampadaire, l'autre main sur le coeur, fermant les yeux et respirant un grand coup pour me calmer. Quand est-ce que tout cela allait s'arrêter ? Quand est-ce que j'allais avoir droit à une pause ? Putain mais si les gens pouvaient regarder où ils vont aussi.
Anonymous
Invité
Invité

Cats : The Musical [Lyon] Empty Re: Cats : The Musical [Lyon]

le Ven 7 Sep - 20:23

Quelle frousse ! Franchement. Ton cœur bat la chamade. L'une de tes mains est encore si fort serrée sur le guidon que tu as besoin de l'autre pour l'aider à lâcher prise. Tu soupires, soulagé de ne pas lui être rentré dedans. Ça aurait pu être pire... Tu pourrais aussi t’inquiéter pour la moto, mais tu fais confiance à tes suspensions. Non, toi tu demandes si la jeune femme va bien. Normal tu me diras. Mais celle ci ne répond pas. Pas un mot, juste de la gestuelle, des soubresauts, les nerfs qui lâchent, là, juste sous tes yeux. La coupe est pleine. En un instant, elle s'effondre. Ton cœur se pince. Elle ne va pas bien, du tout. C'est la lèvre tremblotante qui t'arrache un blanc sincèrement troublé et embêté alors qu'elle s'éloigne, le pas boiteux.

Tu agis, instinctivement. Tu descends de ta moto, la pousse comme tu peux sur le côté pour la garer, un peu à l'arracher, là un chouilla plus loin. Et tu accours, sans retenue, sans gêne vers la demoiselle, retirant ton casque dans tes foulées. Tu as peur de lui avoir roulé sur le pied.. Tu as peur de l'avoir blessé. Alors tu l'approches, déposant ton casque par terre, tu viens la soutenir, forçant un bras sous le sien. La mine alarmée, le regard attristé, tu essayes de capter ses yeux, rien qu'une fois.

▬ J'ai du vous rouler sur le pied... je suis sincèrement désolé... Allons nous asseoir un peu. Je vais vous aider, prenez appui sur moi.

Anonymous
Invité
Invité

Cats : The Musical [Lyon] Empty Re: Cats : The Musical [Lyon]

le Ven 7 Sep - 21:57
Les yeux clos, la main appuyée contre mon lampadaire, je respirais profondément. Je devais me calmer, arrêter de trembler et continuer ce pour quoi j'étais sortie de chez moi en ce jour pour commencer. Ce n'était pas comme ça que j'allais retrouver Jiji. Surtout que, mine de rien, ça me faisait penser à mon chat et ça me faisait encore plus peur. Si ça avait été lui à ma place ? S'il se faisait rouler dessus par une voiture ? Je n'osais même pas imaginer. Perdue dans mes réflexions, je ne vis pas que le motocycliste s'était rangé sur le côté pour venir voir si j'allais bien. Je me tournai vers lui avec une mine interrogative, ne comprenant pas trop pourquoi un bras se glissait sous le mien. Je croisai son regard avec des questions plein les yeux.

« Mon pied ? »

Mais de quoi parlait-il ? Bien sûr qu'il ne m'avait pas roulé sur le pied, il s'était arrêté avant et j'aurais sans doute été en un état pire que ça. Ah ! Mais évidemment. Il ne pouvait pas savoir que j'avais déjà la cheville en mauvais état avant euhm... notre rencontre ?

« Oh non, c'est ma cheville. Je me suis fait mal à la fac, c'est rien. Et j'ai pas le temps de m'asseoir je... Je dois retrouver mon chat. Merci quand même hein, c'est très sympa. J'espère que vous passerez une belle journée et euhm, soyez prudent sur la route. »

Je n'avais pas de temps à perdre. J'étais têtue comme pas deux moi, surtout quand il était question de mon bébé chat adoré. Cheville abîmée ou pas, je devais retrouver Jiji.
Anonymous
Invité
Invité

Cats : The Musical [Lyon] Empty Re: Cats : The Musical [Lyon]

le Lun 10 Sep - 11:30
 Si jamais tu lui as roulé sur le pied... mon dieu. Est-ce que tu as de quoi payer une opération ? Est-ce que t'es assuré pour ce genre de connerie ? C'était qui en faute, toi, elle, vous ? Tant de questions qui te prennent la tête et dont tu n'as pas toutes les réponses. Tu as le regard inquiet, au possible et tu es tellement désolé sans même être sûr que cela soit de ta faute. Alors tu l'aides, comme tu peux. Tu lui demandes de prendre appuie sur toi, de venir t'asseoir un peu plus loin, histoire de verifier cette cheville. Mais elle refuse.

Tu as les yeux ronds de surprise mais es instantanément soulagé de sa réponse. Tu souris, doucement, et ricanes presque nerveusement à cette nouvelle. Ouf...J'ai eu peur... Que tu lui dis tout près en un soupire alors que tu l'aides à se soutenir. Puis vient le sujet du chat. De son chat. Animal visiblement aussi important que tes lions à ses yeux car même dans son état, tu peux sentir qu'elle aurait brandi une détermination féroce et ce, même dans la plus terrifiante des tempêtes pour le retrouver.

Je vais t'aider à le retrouver. Lances-tu, tout sourire. Je te dois bien ça après la trouille que je viens de te donner haha.

Tu as jeté le vouvoiement quand elle a parlé de la fac. Surement une énième erreur, c'est qu'elle aurait très bien pu être une prof. Mais ton instinct et surtout son jeune visage te donnaient l’impression qu'elle devait surement avoir ton âge. Par acquit de conscience, tu préfères t'en assurer.

Je.. Je peux te tutoyer ? Je m'appelle Lyon, Lyon Klenova de la section scientifique.

Tu lui aurais bien tendu une main amicale mais tu n'étais pas vraiment en posture de le faire, alors un rictus suffira.

T'as de la chance, je suis spécialisé dans l'étude du comportement chez les mammifères et plus spécialement chez nos amis les félins. On va retrouver ton matou en deux deux.

Plus facile à dire qu'a faire mon cher Lyon ! Que ton arrogance te perde un jour ! Mais il est vrai que tu te sens particulièrement confiant pour le coup !
Anonymous
Invité
Invité

Cats : The Musical [Lyon] Empty Re: Cats : The Musical [Lyon]

le Mar 11 Sep - 16:57
L'inconnu était visiblement soulagé de ne pas m'avoir roulé dessus. Ouais, ça se comprenait pour un tas de raisons, qu'elles soient empathiques ou non. En vérité ça m'importait peu, inquiète comme je l'étais pour le sort de mon Jiji adoré. En parlant du félin, le motocycliste offrit spontanément son aide pour le retrouver, à ma grande surprise. Pour lui, cela semblait couler de source et il me devait bien ça. Pour moi, il ne me devait rien du tout, mais j'étais si préoccupée par le sort de mon chat que j'aurais accepté l'aide de n'importe qui, en vérité.

« Sérieux ? Ça me rendrait vraiment service. »

Maintenant qu'il avait proposé son aide et que celle-ci avait été acceptée, c'est tout naturellement que nous étions passés à l'étape des présentations. Enfin, semi-naturellement. Disons que c'était naturel, mais qu'il semblait soudainement un peu nerveux pour une raison qui m'échappait. Timide peut-être ? Toujours est-il que je fus surprise par son nom. Lion ? Lyon ? Valait mieux ne pas passer de commentaire and just roll with it.  Section scientifique hein ? Intéressant.

« Elsie Highwind,sciences informatiques. Et tu peux me tutoyer. »

Dis-je en tentant un sourire, scellant ainsi les présentations dans la bonne humeur. Maintenant calmée, j'arrivais de nouveau à me tenir debout sans mal, m'assurant simplement de ne pas trop mettre de poids sur ma cheville. Si j'étais reconnaissante du support offert par Lyon, j'avais tout de même mon orgueil, il faut pas déconner. C'est là qu'il m'avoua la chance que j'avais : je me trouvais face à un expert du comportement félin. Enfin, je retrouvais confiance, inspirée par celle de mon camarade du jour.

« Génial. Il s'appelle Jiji. Il est tout noir, enfin, presque. Il a le museau blanc et les yeux bleus. D'habitude il répond aux friandises pour chat, j'aurais dû y penser et en apporter avec moi... »
Anonymous
Invité
Invité

Cats : The Musical [Lyon] Empty Re: Cats : The Musical [Lyon]

le Sam 15 Sep - 14:35
 On peut dire que tu tombais bien. M'enfin, ton truc à toi c'est plutôt les gros chats et bien qu'on t'es à de multiples reprises recommandés de t’intéresser d'avantage à nos amis domestiques, tu dois avouer que ces dernières années ont été sous le signe de l'entêtement.  Mais la confiance règne toujours en ton cœur et tu t'engages solennellement à retrouver ce « Jiji » ! Elsie t'explique sa couleur et sa gourmandise. Si l'un est quelque peu dispensable, l'autre aura au moins eu la bonté de te préparer à un éventuel plan pour l’appâter.  Tu inspires profondément.

Okay. Il me faut un petit résumé pour mieux comprendre le matou. T'es prête ?

On dirait que tu vas commencer une espèce de jeu TV question pour un champion ou une autre connerie du genre.

top.

Quel âge à Jiji ? Est-ce qu'il est castré ? A-t-il toujours été un chat d'appartement ? Il a eu a mangé ce matin ? Plutot câlin ou indépendant ? Joueur peut-être ? Voleur ?


Anonymous
Invité
Invité

Cats : The Musical [Lyon] Empty Re: Cats : The Musical [Lyon]

le Dim 16 Sep - 18:45
Un résumé pour comprendre le matou ? Ça je ne m'y attendais pas. Je veux dire, pour moi Jiji c'était simplement Jiji, je voulais juste le retrouver. Et c'était bien ça la preuve que lui il étudiait là dedans et que moi j'étais juste une future vieille femme célibataire qui aurait 42 chats et demi sans trop connaître les trucs poussés à leur sujet. Juste pour me faire ensevelir par des chats pour espérer combler le profond vide émotionnel qui se serait construit en moi depuis des années.

« Ah euh bah.... Il a six ans, il est castré. Je l'ai adopté dans un refuge pour animaux il y a deux ou trois ans alors je ne sais pas trop s'il sortait avant. Je lui donne à manger et à boire chaque matin, et chaque soir. Il est assez câlin, mais indépendant aussi. Il aime grimper un peu partout, parfois il se couche en haut de mon réfrigérateur, je crois que c'est parce qu'il aime les hauteurs. Il aime bien aussi quand je joue avec lui avec le pointeur laser. Et il est gourmand. »

J'avais énuméré tout ça en étant très tendue, parlant sans doute plus vite qu'à l'habitude, sans vraiment savoir ce qui était pertinent ou pas. J'étais simplement nerveuse et effrayée pour mon bébé poilu. Je me tournai donc de nouveau vers Lyon, les yeux plein d'appréhensions.

« Tu crois qu'on va le retrouver ? »
Anonymous
Invité
Invité

Cats : The Musical [Lyon] Empty Re: Cats : The Musical [Lyon]

le Mar 18 Sep - 0:21
 Elle hésite pas une seule seconde. Elle te donne toutes les informations que tu as besoin, tout ce que tu demandes, ou presque, sur une sorte de plateau d'argent. Tu laisses un fier rictus capturer tes lèvres. Elsie aime son chat. Peut-être pas autant que tu aimes tes lions, mais quand on s'attarde sur ses yeux embués d’inquiétude, on devait pas être bien loin !

Tu viens alors poser une main sur son épaule en pression rassurante. C'est pas grand chose, c'est même carrément rien – du moins pour toi – alors tu fais usages des mots, tes doigts serrant doucement leur prise.  Tu n'as pas besoin de les choisir, de les penser non... ceux là, ils parlent d'eux même, s'échappent d'entre tes lèvres comme seule et simple vérité.

Je ne crois pas. J'en suis certain.

Tu ne prends cela dit, pas trop de distance, ni ne laisses ta main vraiment quitter son épaule. Je rappelle que cette demoiselle boite ! Elle a la cheville en vrac, le moral dans les chaussettes...Ton instinct te dis de rester à ses côtés, de l'épauler.

Vue comment tu me le décris, je pense qu'il n'a pas dû aller bien loin. Il y a un tout petit parc pas loin où je croise pas mal de chats la nuit quand je rentre du taff. Y'a surement moyen qu'il s'y soit aventurer pour marquer son territoire et prendre position sur un arbre. On devrait aller y faire un tour.

Même castrer,  les mâles peuvent toujours avoir  cette irrésistible envie d'uriner sur des cailloux ou se faire les griffes sur un arbre jusqu’à ne plus avoir de phéromones à distribuer.

Finalement, un peu tendu à l'idée que la demoiselle ne tombe, tu forces un chemin jusqu’à sa main droite que tu lui saisis, et de ta gauche, vient emprisonner ses hanches.

J'ai vraiment pas envie que tu tombes... Genre vraiment. C'est ça ou je te porte haha !

Tu blagues. A moitié.


Anonymous
Invité
Invité

Cats : The Musical [Lyon] Empty Re: Cats : The Musical [Lyon]

le Mar 18 Sep - 4:29
Pour mon grand bonheur, Lyon semblait absolument convaincu que nous allions le retrouver. J'espérais tellement qu'il ait raison et, avec ce sourire rayonnant, il était extrêmement difficile de ne pas lui faire confiance. Le jeune homme me donna d'ailleurs son avis d'expert et, si je ne m'y connaissais pas assez pour savoir s'il avait raison ou pas, je connaissais assez mon chat pour savoir qu'il était fort possible que nous le retrouvions dans un arbre. Ou en train de manger. C'était l'un des deux.

« D'accord, va pour le parc alors. »

J'étais prête à me mettre en route, décidée à ne pas laisser ma cheville mal en point m'empêcher de retrouver mon bébé. J'étais une vraie de vraie maman chat moi, je ne faisais pas semblant. Néanmoins, et heureusement, Lyon était plus soucieux de mon état physique. Inutile de dire que je fus surprise lorsque je sentis sa main attraper la mienne, en plus de sentir sa main se poser sur ma hanche. Woah, il était sérieux là ?

« Qu'est-ce que tu fais ? »

Avais-je demandé de manière un peu alarmée. L'explication ne tarda pas, il avait peur que je chute. Vraiment peur. C'était ça ou il me portait. Haha, très drôle oui. Sauf que...

« On va perdre du temps comme ça, on doit se dépêcher de retrouver Jiji. »

Dis-je alors que la frustration commençait à se faire sentir en moi, celle qui servait à couvrir la peur que je ressentais par une force capable de me pousser à me dépasser pour retrouver mon chat. Et c'est là que j'ai eu l'illumination. Ce fut à mon tour de poser ma main sur l'épaule de Lyon, plantant mon regard vert vif dans le sien avec la tête la plus sérieuse au monde.

« Fais-le. Porte moi, laisse moi monter sur ton dos. Pour un grand gaillard comme toi je dois pas être lourde du tout. On va arriver plus vite au parc et t'aura pas besoin de t'inquiéter pour ma cheville. Tout le monde est gagnant. »
Contenu sponsorisé

Cats : The Musical [Lyon] Empty Re: Cats : The Musical [Lyon]