google maps :
perdu sur le campus ? tu pourras trouver une carte ici, pour t'aider à te repérer !

happy hour :
de 1h à 5h, les rps postés comptent doublent ! faites vous plaisir, nos petits insomniaques préférés.

ultimate list :
vous vous êtes toujours demandé quel pnj était pris à quel moment, avec qui ? vous avez la liste des rps pnj en cours ici, désormais.

aller en hautaller en bas

Velvet Kerberos
Arrivée : 14/09/2018
Messages : 85
Avatar : takatsuki sen | yoshimura eto. (tokyo ghoul)
Avatar réel : lili reinhart.
Crédits : Kaillou.
Multicomptes : amy ; miles ; aedan, jj, ezra, sawyer.
Logement : appartement 04, allée des primevères.
Cursus : psychologie.
Occupation : employée à la cafétéria, c'est la nana qui sert ton sandwich mais que tu regardes pas parce qu'elle est trop ... banale.
Date de naissance : 01/03/1998
Age : 21
Glitch : » toujours le même cauchemar, dans ses souvenirs, elle a toujours fait le même, celui dans lequel quelque chose qu'elle ne voit pas lui arrache la gorge, et dans lequel elle entends une voix qu'elle ne connait pas qui appelle son prénom.

Couleur : #009933
Pts : 168


» RP's EN COURS «
- 2/3 -

Enjel.
Berlioz.

» RPs PNJ «
- 1 / 2 -
Raven.

» RELATIONS «

↠ Enjel. ♡♡

RAVEN - neutre.
[ █ █ █ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ]

Voir le profil de l'utilisateur

send help. (enjel)

le Sam 29 Sep - 20:36
Il y avait des journées avec, et d’autres sans ici. C’était comme ça. La plupart du temps, tu supportais plutôt bien mais d’autres fois, c’était … littéralement bien trop chiant, bien trop énervant. Toi qui ne supportais pas grand monde, la plupart du temps, tu avais la chance d’être juste totalement ignorée de tes semblables. Certains étaient carrément au téléphone en te commandant leur sandwich, comme si t’étais un de ces foutues machines à prendre les commandes dans les fast-foods. C’était pas plus mal. Tu préférais ça à ceux – les rares, mais ça existait malheureusement – qui tentaient de faire la conversation avec toi en attendant leur crêpe au sucre en évoquant le plus, le beau temps et le bel orage de le semaine dernière. Bon sang. Tu avais horreur de ça. Ça te donnait envie d’enfoncer les crêpes et les gaufres au fond de quelques gorges.

« Un sandwich au poulet avec de la salade cette fois, non parce que je veux pas dire mais la dernière fois, y’avait qu’une mini feuille de salade, fallait la chercher à la loupe. Et c’est vraiment scandaleux, hein. Je la paye ma salade. Et je roule pas sur l’or. » Est-ce qu’elle va s’arrêter ? Tu l’espères parce que peu à peu, tu perds patience. Tu as même détourné le regard pour ne pas la regarder. Stéréotype sur pattes. Jolie brune, longs cheveux admirablement bien entretenus, et pourtant attachés de façon d’apparence très négligée, mais tu jurerais que c’est fait exprès. Y’a qu’à regarder sa façon de s’habiller. Elle veut paraître sérieuse, sans doute pour faire bonne impression face à ses parents ? Ou un professeur ? Mais sa tenue est parfaitement déclinable, quelques ajustements par-ci, par-là, et ça devenait atrocement vulgaire. Bref. Tu détestais ce genre de fille. Tu détestais encore plus quand une fille comme ça venait te casser les pieds au beau milieu de la journée avec une putain de feuille de salade avec laquelle elle aurait mieux fait de s’étouffer. Evidemment, tu tentes un sourire … et ça ressors plus comme une grimace de dégout et tu te contentes finalement de lui claquer son nouveau sandwich sous le nez, comme pour la prévenir que là, fallait vraiment qu’elle la ferme avant que tu ne décides de revenir vers elle plus tard pour lui trancher la gorge et t’emparer du joli pendentif en forme de chat qu’elle portait non loin de cette dernière.

Finalement, elle se contente de le prendre. Elle se tait. Elle s’en va, elle te laisse souffler et ton regard se met à parcourir l’ensemble de la cafétéria. Tu avais besoin d’une distraction. Là. Maintenant. Tout de suite. Et cette distraction, tu la trouves finalement bien vite, lorsque ton regard bicolore vient trouver ces yeux que tu ne connais que trop bien. Alors lui, tu sais pas qui c’est mais … tu l’aimes bien. Lui, il est distrayant. Il t’amuse beaucoup. Il soutient ton regard. Il ne baisse pas les yeux quand tu le fixes, et pas de chance, mais ses yeux tu les aimes bien, tu pourrais t’y plonger durant des heures, sans détourner les tiens. Et alors que le flux de client s’est enfin apaisé, c’est exactement ce que tu fais. Tu le fixes, prenant appui contre un mur proche de toi. Tu ne bouges plus … et seul un sourire légèrement carnassier vient s’installer sur tes lèvres.
Enjel N. Rolzen
Arrivée : 27/09/2018
Messages : 63
Avatar : Ookurikara (Touken Ranbu)
Avatar réel : Molly C. Quinn
Crédits : @Neil ♥
Multicomptes : Lior ❀ Amethyst ❁ Delio ❀ Nix
Logement : Les Azalées
Cursus : Danse
Occupation : Voleur
Date de naissance : 10/08/1994
Age : 24

Couleur : #F1CA07
Pts : 334

Voir le profil de l'utilisateurhttp://ojisatsu.forumactif.com/t403-bonjour-j-ai-peur-de-ce-que-http://ojisatsu.forumactif.com/t407-when-a-dream-should-stay-a-dreamhttp://ojisatsu.forumactif.com/t408-for-this-you-were-born#4910

Re: send help. (enjel)

le Dim 30 Sep - 23:10
[ this could be the downfall ]


Il en faut peu pour que ton regard s'accroche au sien - tu l'as senti dès qu'elle t'a repéré parmi la foule d'étudiant en plein déjeuner, et naturellement tu as levé la tête, tu l'as cherché en retour. Et tu l'as vu. T'as pas la moindre idée de ce qu'est ce petit jeu entre vous, à vous regarder droit dans les yeux, sans échanger un mot, sans connaître l'autre ; et ça n'a strictement rien à voir avec une attirance physique. Non, c'est plutôt comme si vous étiez en train de vous défier du regard, à savoir lequel détournera le regard en premier.

Les quelques personnes autour de toi, t'accompagnant pour ce repas, t'appellent et cherchent à avoir ton attention ; mais peu t'importe. Il y a tellement plus intéressant. Et ce serait perdre que de te déconcentrer, tu refuses de lâcher prise si aisément. Là, t'aurais pu te défaire de ce contact visuel, avoir envie de regarder ailleurs, parce qu'elle a un truc différent, un truc étrange qui change tout. Un truc qui te fait arquer un sourcil. Un truc qui t'intrigue terriblement - qui te rend curieux plutôt que craintif.

Plus que cela, que tu te rends compte lorsque tu te lèves ; ça te donne un prétexte pour finalement approfondir cette... relation, si l'on peut la nommer ainsi. De longues minutes, peut-être même plus sont passées avant que tu ne te décides à l'approcher, et tu viens t'accouder au comptoir, posant ton visage dans le creux de ta paume en la dévisageant. Toujours. Car c'est ce qui a commencé tout ça, et t'es pas prêt de lâcher. T'en oses presque pas de cligner des yeux.

"T'as d'jolis yeux, tu l'sais ?" Tu pouffes de rire, réalisant à quel point tu sonnes comme un dragueur lourd, alors que ça n'est absolument pas ton intention. T'agites vaguement une main dans le vide, comme pour lui dire d'oublier ce que tu viens de dire. Mais, après, t'empires ton cas. "Et j'sais que j'suis beau, mais t'en fais un peu trop, tu penses pas ?" Difficile de dire, de savoir, si t'es sérieux ou pas ; t'es pas assez expressif pour ça. Pas un sourire, pas un éclat dans ton regard, rien.

Mais, oui, tu es terriblement sérieux. Ridicule.

Velvet Kerberos
Arrivée : 14/09/2018
Messages : 85
Avatar : takatsuki sen | yoshimura eto. (tokyo ghoul)
Avatar réel : lili reinhart.
Crédits : Kaillou.
Multicomptes : amy ; miles ; aedan, jj, ezra, sawyer.
Logement : appartement 04, allée des primevères.
Cursus : psychologie.
Occupation : employée à la cafétéria, c'est la nana qui sert ton sandwich mais que tu regardes pas parce qu'elle est trop ... banale.
Date de naissance : 01/03/1998
Age : 21
Glitch : » toujours le même cauchemar, dans ses souvenirs, elle a toujours fait le même, celui dans lequel quelque chose qu'elle ne voit pas lui arrache la gorge, et dans lequel elle entends une voix qu'elle ne connait pas qui appelle son prénom.

Couleur : #009933
Pts : 168


» RP's EN COURS «
- 2/3 -

Enjel.
Berlioz.

» RPs PNJ «
- 1 / 2 -
Raven.

» RELATIONS «

↠ Enjel. ♡♡

RAVEN - neutre.
[ █ █ █ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ]

Voir le profil de l'utilisateur

Re: send help. (enjel)

le Lun 1 Oct - 8:48
De toutes façons, c’est toujours comme ça, avec toi, Velvet. Tu prétends te cacher, et généralement, en réalité, tu le fais réellement et en plus tu le fais bien … mais faut toujours que tu cèdes à tes maudits caprices. Que tu te laisses aller, quand un truc te fais vibrer un peu, parce que dans la vie, c’est typiquement ce que tu recherches, au final. Normalement, t’as pas spécialement besoin des autres pour te sentir exister, du moins, pas dans le sens où on l’entend d’habitude. Tu t’accroches à personne. D’ailleurs, tu n’offres d’attention à personne, et ça à toujours été comme ça. Il y a encore quelques années, certains cherchaient encore désespérément ton contact, juste pour tisser un lien, peut-être bien pour se prouver à eux-mêmes que toi, t’étais humaine et normale, quand même. Ça n’a jamais fonctionner. Tout le monde à abandonner, et sérieusement, ta vie est bien plus plaisante comme ça.

Sauf que voilà, parfois c’est surprenant, la vie en général. On bosse bien tranquillement, et puis on croise un regard, et puis, on a envie de s’en amuser. D’en faire un jeu, un jouet. C’est juste une espèce de duel silencieux, qui se joue avec les yeux. Son regard doré, contre tes yeux vairons qui généralement, tu sais, n’inspire pas réellement la confiance et peuvent aller jusqu’à inspirer la crainte. Mais visiblement, chez lui, chez ce type dont tu ne sais rien, ça ne prend pas. Il est là, assis à table, avec d’autres personnes et pourtant, il ne baisse pas les yeux. Il ne se laisse pas distraire une seconde. Il est fort. Résistant. Combatif, aussi. Ou alors est-ce juste de l’entêtement ? Tu n’en sais rien. Toujours est-il que mauvaise perdante que tu es, il est bien évidemment hors de question que tu détournes les yeux, que tu baisses le regard. Tu te dis qu’il le fera avant toi. Il le fera forcément avant toi. Même si jusqu’ici, il n’a encore jamais lâché. Parce qu’évidemment, ça, ça ne date pas d’aujourd’hui. C’est plus ancien. C’est pas réellement nouveau. Ce jeu du chat et de la souris. Jusqu’ici, ça a toujours finit par un match nul, dérangés par autrui, troublés par les circonstances. Mais là, tu tiens bon. Pour le moment, tu es tranquille alors tu as bon espoir de remporter cette victoire … jusqu’à ce qu’il se lève. Il bouge, il s’approche, il dévore la distance et vient s’installer là, juste devant toi en s’appuyant sur le comptoir. Le pire ? C’est qu’il n’a pas lâcher tes yeux une seconde en faisant ça. Et toi non plus. Et tu ne sais pas si ça se voit, autour de vous, personne ne te voit jamais, mais tu jurerais que de l’extérieur, tout ça doit ressembler à un bien étrange jeu de séduction.


C’est la première fois qu’il fait ça. Qu’il approche, et qu’il t’adresse la parole. T’avais jamais entendu le son de sa voix, en vérité. Son entrée en matière provoque un sourire en coin … jolis. C’est pas le terme employé pour désigner tes yeux, habituellement, mais pourquoi pas, hein ? D’ailleurs. Personne n’a jamais employer ce terme pour parler de toi. Faut dire que tu as l’air de tout faire pour que ça n’arrive pas. Tu te caches, habituellement. Ton frêle petit corps, dissimulé sous tes fringues bien trop grandes pour toi, qui ne manque pas de cacher tout ce qui pourrait pourtant être mis en valeur. « Beau … » Tu répètes. Songeuse. Et toujours sans quitter son regard, tu approches, toi aussi, et tu prends appui sur ce même comptoir. Tu y poses tes coudes, tu soutiens ton visage de tes mains, et tu t’installes à quelques centimètres de lui, à peine. « C’est vrai. J’aime bien tes yeux … ton visage, aussi. » Bon. Tu sortais un peu de ton périmètre habituel, là. Tu te dévoilais même sans doute beaucoup trop, surtout ici, sur ton lieu de travail. Mais tant pis. Tu t’amusais énormément, c’était ça l’important, actuellement. « Mais maintenant que j’ai avoué, dis-moi, l’inconnu, c’est quoi tes raisons, à toi ? »
Enjel N. Rolzen
Arrivée : 27/09/2018
Messages : 63
Avatar : Ookurikara (Touken Ranbu)
Avatar réel : Molly C. Quinn
Crédits : @Neil ♥
Multicomptes : Lior ❀ Amethyst ❁ Delio ❀ Nix
Logement : Les Azalées
Cursus : Danse
Occupation : Voleur
Date de naissance : 10/08/1994
Age : 24

Couleur : #F1CA07
Pts : 334

Voir le profil de l'utilisateurhttp://ojisatsu.forumactif.com/t403-bonjour-j-ai-peur-de-ce-que-http://ojisatsu.forumactif.com/t407-when-a-dream-should-stay-a-dreamhttp://ojisatsu.forumactif.com/t408-for-this-you-were-born#4910

Re: send help. (enjel)

le Ven 5 Oct - 4:24
[ this could be the downfall ]


Elle s'approche, à son tour, répondant à ta provocation. T'en souris, là. C'est plus fort que toi, aussi étonnant que cela puisse paraître (pas pour elle qui ne te connait pas), tes lèvres se courbent dans un sourire amusé, à la limite de la moquerie. Elle te plaît, cette fille - et venant de toi, c'est un sacré compliment, parce qu'en général tu ne les supportes pas.

Ses compliments ne te font ni chaud ni froid, mais servent à caresser ton égo dans le sens du poil ; t'en ronronnerais presque. Que tu plaises à une fille, tu t'en moques bien - même si ça ne veut absolument pas dire que tu serais aux anges si un gars s'intéressait à toi de cette façon, hein. Il est, cependant, agréable de recevoir un compliment. Toutefois, tu as bien du mal à prendre au sérieux sa réponse, à croire que c'est là son unique raison, et tu arques un sourcil ; mais c'est à toi de te dévoiler.

Qui sait, peut-être pour les mêmes raisons - parce que je trouve tes yeux magnifiques, ou quelque chose de ce style.

Les mots que tu prononces t'amuses beaucoup. Ce n'est pas tant un mensonge, puisque tu apprécies effectivement la forme et la couleur de ses yeux, mais c'est bien loin d'être pour cela que tu la fixes sans arrêt, quand vous vous trouvez dans la même pièce. Puis, ton petit doigt te dit que c'est pareil dans son cas, et c'est là ce qui t'intéresse réellement, même si votre petit jeu te divertit (plus que tu ne l'aurais pensé, en t'approchant enfin d'elle).

Et si on jouait cartes sur table, hm ? (Tu te redresses un peu, les bras sur le comptoir et les yeux plissés à essayer de la déchiffrer.) Tu m'as plus l'air de t'amuser que quelqu'un ne baisse pas les yeux devant toi, que d'être du genre à mater un type que tu connais pas, juste parce qu'il est à ton goût.

Tu hausses un peu les épaules, démontrant que cela ne t'affecte pas, peu importe la réponse. Curieux, ça, oui. Mais dans un cas comme dans l'autre, ça ne change rien pour toi ; tu veux simplement la vérité, ou continuer à jouer, tu ne sais pas exactement. Peut-être savoir avec qui tu joues, au juste. Augmenter la difficulté ? Pimenter le jeu ? Tu ne saurais dire.

J'me monte peut-être trop la tête, à croire qu't'es pas une fille comme les autres.

Là, tu souris un peu plus, carnassier, joueur, provocateur.

Velvet Kerberos
Arrivée : 14/09/2018
Messages : 85
Avatar : takatsuki sen | yoshimura eto. (tokyo ghoul)
Avatar réel : lili reinhart.
Crédits : Kaillou.
Multicomptes : amy ; miles ; aedan, jj, ezra, sawyer.
Logement : appartement 04, allée des primevères.
Cursus : psychologie.
Occupation : employée à la cafétéria, c'est la nana qui sert ton sandwich mais que tu regardes pas parce qu'elle est trop ... banale.
Date de naissance : 01/03/1998
Age : 21
Glitch : » toujours le même cauchemar, dans ses souvenirs, elle a toujours fait le même, celui dans lequel quelque chose qu'elle ne voit pas lui arrache la gorge, et dans lequel elle entends une voix qu'elle ne connait pas qui appelle son prénom.

Couleur : #009933
Pts : 168


» RP's EN COURS «
- 2/3 -

Enjel.
Berlioz.

» RPs PNJ «
- 1 / 2 -
Raven.

» RELATIONS «

↠ Enjel. ♡♡

RAVEN - neutre.
[ █ █ █ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ░ ]

Voir le profil de l'utilisateur

Re: send help. (enjel)

le Sam 6 Oct - 12:03
Il se pose des questions. Tu le sens. Tu le sais. Tu peux le lire dans ce regard que tu refuses obstinément de lâcher. Toi qui aimes les belles choses, tu ne veux pas qu’il t’échappe. Pour le moment, il est à toi, rien qu’à toi, et tu en tires une immense satisfaction qu’il serait sans doute un peu dangereux de décevoir. Du moins, pour quelqu’un de plus banal. De plus inutile. Cependant, lorsqu’il ouvre de nouveau la bouche, tu perds ton sourire. Ce n’est pas la vérité … ou alors, la vérité est clairement décevante. Trop futile à ton goût, pour le coup. Tu grimaces légèrement. Tu n’es pas comme toutes ces filles qui se laissent embobiner par un joli compliment, même si ça vient d’un beau garçon, ça te laisse plus souvent de marbre que le contraire. Ce n’est pas la bonne technique avec toi. Le premier t’as fait sourire, les suivants sont bien plus fades, voir plus amers finalement. « C’est pas beau de mentir. » Tu prends un ton chantant. Un peu moqueur. Tu sais lire en les autres avec facilité, de par tes cours, mais aussi parce que tu as l’habitude, parce que tu as eu l’occasion de contempler bien des nuances parmi les émotions humaines.

Jouer carte sur table … voilà qui vient de nouveau provoquer un sourire. C’est mieux. Beaucoup mieux. Et il se redresse, et bien entendu, tu ne lâches toujours pas, un peu comme un carnivore affamé qui a senti le goût du sang dans sa gueule, tu t’acharnes. « Possible... » Le physique c’est secondaire, tu ne diras pas le contraire. Si tu étais de ces filles superficielles, tu ne serais sans doute attirée que par ce visage, par ces yeux si perçants, par son physique tout entier, d’ailleurs. Mais non. Tu n’es pas comme ça. Tu es même l’inverse de ça. Il y a autre chose. Quelque chose qui manque clairement de précision, c’est flou, si flou que mettre le doigt dessus te parait totalement impossible au final. Alors tu restes silencieuse … et tu le laisses s’étendre un peu. Pas une fille comme les autres, hein ? S’il savait à quel point. « Oh tu crois ? » Et de nouveau, tu joues. Le chat, et la souris. Et bien évidemment, il est hors de question que tu prennes le rôle du rongeur. Tu es habituée à avoir le dessus. A être le prédateur. A être celle qui mord la première… « Peut-être que je suis juste attirée par toi. » Et là. Tu prends cet air absolument sérieux, comme si tu étais réellement en train d’avouer une vérité, un secret bien caché, bien gardé. Si tu l’avais pu, tu aurais même détourné les yeux pour donner plus de poids à tes mots. Mais ça, c’était hors de question. « Peut-être que tu me plais vraiment et que je ne rêve que de me glisser dans tes draps. » Toujours aussi sérieuse. Tu finis par te redresser à ton tour, puis tu fais craquer quelques-unes de tes phalanges. Et puis tu soupires, plutôt lourdement cette fois. « C’est qu’un caprice. J’aime ta façon de me tenir tête et de ne pas baisser les bras. » Et tu t’approches, encore et encore, jusqu’à l’extrême limite. Ton visage est si proche du sien qu’au moins geste, tu pourrais le toucher, ce que tu n’as pas l’air de désirer pour le moment. « Je vais te dire un secret … » Tu murmures maintenant. Le son de ta voix est si faible que tu es certaine qu’il est le seul à t’entendre. « Il n’y a rien que j’aime plus au monde qu’un regard capable de défier le mien. »
Contenu sponsorisé

Re: send help. (enjel)